Monde

Guterres met en garde contre l'instabilité dans la région du Golfe

Mona Saanouni   | 16.05.2019
Guterres met en garde contre l'instabilité dans la région du Golfe

New York

AA/New York/Tarek Mohamed

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a mis en garde, mercredi, contre "la déstabilisation de la région du Golfe", appelant toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à empêcher toute escalade.

C'est ce qui ressort d'une conférence de presse tenue par le Secrétaire général de l'ONU, Stéphane Dujarric, au siège des Nations Unies à New York, quelques heures après que Riyad et Abou Dhabi ont adressé une lettre commune à Guterres concernant l'attaque et le sabotage dimanche dernier contre quatre navires dans les eaux territoriales émiraties.

"Des enquêtes supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les faits concernant les incidents récents dans la région du Golfe et demander des comptes aux responsables", a déclaré Guterres.

Le Secrétaire général a condamné "les attaques récentes contre des navires de commerce au large des Émirats arabes unis et les attaques par drones contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, revendiquées par les Houthis".

Mardi, les Houthis ont annoncé avoir lancé 7 drones et attaqué des installations vitales saoudiennes, selon la chaîne "al-Massirah".

L’Arabie Saoudite a accusé l’Iran et les Houthis d'être responsables des récentes attaques de drones contre ses installations pétrolières dans une correspondance adressée au Conseil de sécurité de l’Onu.

Abdallah Al-Mouallimi, le représentant saoudien permanent auprès des Nations Unies a remis personnellement cette correspondance au Conseil de sécurité de l’Onu.

Une correspondance similaire et conjointe entre l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis qui concerne les actes de sabotage conte des navires commerciaux dans les eaux territoriales émiraties a été adressée au Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres.

L’Arabie Saoudite a annoncé, mardi, que deux plateformes du réseau de pipelines d’Aramco ont été attaquées par des drones piégés.

D’après l’agence de presse saoudienne (SPA, Officiel), l’attaque a eu lieu mardi entre 6h et 6h30 heure saoudienne. Un incendie, rapidement maîtrisé, s’est déclenché au niveau de la plateforme numéro 8.

Cette attaque a eu lieu huit heures après des déclarations faite par des Houthis, selon lesquelles, sept drones ont été lancés en direction d’établissements stratégiques saoudiens.

Riyad avait notamment annoncé lundi que deux de ses pétroliers ont fait l’objet d’actes de sabotage à proximité des eaux territoriales émiraties.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın