Monde

France : intensification des contrôles des prix des produits alimentaires

La semaine dernière, Edouard Leclerc avait affirmé que certains industriels gonflaient leur marge sans raison

Ekip   | 04.07.2022
France : intensification des contrôles des prix des produits alimentaires

France

AA / Paris / Fatih KARAKAYA

Le ministre français de l'Economie, Bruno Lemaire, a annoncé, lundi, sur la radio France Inter que le gouvernement allait procéder à des contrôles de prix par filière dans l’alimentaire.

Ainsi, le ministre a expliqué que ces contrôles allaient servir à déterminer si les augmentations de prix dans l’alimentaire qui entraînent un taux d’inflation record en France étaient justifiées ou pas.

"Nous ne laisserons pas passer les profiteurs de la crise inflationniste", a mis en grade le ministre avant d’ajouter que « nos compatriotes, ils sont deux préoccupations majeures. Les prix de l'énergie et les prix alimentaires".

Rappelant que les autorités avaient « déjà engagé avec la direction générale de la consommation et de la répression des fraudes 1000 contrôles sur un certain nombre de produits," il a tout de même concédé que « ce n'est pas assez donc nous allons faire plus".

"Nous allons lancer des contrôles, filière par filière, pour aller d'un bout à l'autre de la réalisation d'un produit, que ce soit sa production, que ce soit son transport, que ce soit sa distribution, sa transformation, pour voir s'il y a des marges inacceptables qui sont prises par certains, à chaque étatpe de la distribution ou de la production du produit", a précisé le ministre.

"Il y a des explications que l'on peut comprendre, lorsque le prix du blé flambe, on peut comprendre que le prix des pâtes augmente" a plaidé Lemaire mais a promis de « sanctionner ceux qui en profitent ».

La semaine dernière, le patron du géant de l’alimentaire français, Edouard Leclerc avait affirmé sur une chaine française que « l'inflation n'était pas forcément justifiée » et que selon lui « certains industriels se servent de ce prétexte pour gonfler sans raison leur marge ».

D’ailleurs, l’organisme de statistiques français, l’INSEE a indiqué que l’inflation au mois de juin avait augmenté de 5,2% sur un an.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın