Politique, Monde, Sante

Etats-Unis : Trump renonce à son projet de limiter les visas étudiants pendant la pandémie

- L'annonce surprise survient alors que les plaidoiries devaient commencer dans le cadre d'une procédure engagée par des universités américaines

Mourad Belhaj   | 15.07.2020
Etats-Unis : Trump renonce à son projet de limiter les visas étudiants pendant la pandémie

Washington DC

AA / Washington / Michael Hernandez

L'administration Trump a décidé, mardi, de renoncer à son projet d'exiger des étudiants étrangers qu'ils suivent les cours en présentiel afin de conserver leur visa.

La juge Allison Burroughs aurait fait cette annonce en début d'audience, alors que débutaient les plaidoiries dans une affaire intentée par l'Université de Harvard et le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

"J'ai été informée par les deux parties qu'elles sont parvenues à un accord (…) Elles vont revenir au statu quo ", a déclaré la juge Burroughs.

Cette décision fait suite à l'annonce faite la semaine dernière par le département américain de l'immigration et des douanes (ICE), selon laquelle le département d'État "ne délivrera pas de visas aux étudiants inscrits dans des écoles et/ou des programmes dispensés intégralement en ligne pour le semestre d'automne, et le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis ne permettra pas à ces étudiants d'entrer aux États-Unis".

Le président américain, Donald Trump, a à plusieurs reprises fait pression sur les écoles et les universités pour qu'elles reprennent les cours en présentiel à la rentrée, mais avec un nombre de cas de coronavirus et de décès en forte hausse, cela paraît peu probable.

Harvard et le MIT ont rapidement engagé des poursuites pour contrer cette politique. Cette action en justice a été soutenue par une coalition de 17 États, ainsi que par la capitale du pays, afin de faire obstacle à cette mesure.

La poursuite intentée par ces États conteste l'action "cruelle, précipitée et illégale du gouvernement fédéral visant à exclure des étudiants étrangers dans le contexte de la pandémie qui a semé la mort et entraîné des perturbations dans l'ensemble des États-Unis", et demande une injonction pour empêcher l'entrée en vigueur de "l'ensemble des dispositions prévues dans cette mesure", a déclaré le bureau du procureur général du Massachusetts, Maura Healey, dans un communiqué.

"L'administration Trump n'a même pas tenté d'expliquer le fondement de cette mesure incongrue, qui oblige les écoles à choisir entre maintenir les inscriptions de leurs étudiants étrangers ou assurer la santé et la sécurité de leurs campus", a déclaré le procureur général Healey.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.