Monde

De violents affrontements ont éclaté après l’assaut de la police israélienne à la mosquée Al-Aqsa

- Des centaines de Palestiniens se sont rassemblés dans la mosquée depuis l'aube en prévision des incursions des colons israéliens

Abdel Ra'ouf D. A. R. Arnaout   | 10.05.2021
De violents affrontements ont éclaté après l’assaut de la police israélienne à la mosquée Al-Aqsa

Quds

AA / Jérusalem

De violents affrontements ont opposé ce lundi matin la police israélienne aux jeunes palestiniens stationnés dans la mosquée Al-Aqsa.

Le correspondant de l'Agence Anadolu a rapporté que des dizaines de policiers israéliens ont pris d'assaut la mosquée Al-Aqsa, avec des tirs nourris de balles en caoutchouc, de grenades sonores et de gaz lacrymogène, en direction des Palestiniens, qui se sont rassemblés dans la mosquée pour contrer les incursions des colons.

Les jeunes Palestiniens ont riposté en jetant des pierres sur les forces israéliennes et en criant "Dieu est grand".

Des témoins oculaires ont rapporté à l'Agence Anadolu qu'un certain nombre de jeunes avaient été blessés par les balles de la police israélienne.

Les affrontements ont commencé peu de temps après que la police israélienne eût lancé un drone au-dessus de la mosquée.

La police israélienne avait annoncé plus tôt qu'elle ne permettrait pas aux colons israéliens de faire des incursions à la mosquée Al-Aqsa, ce lundi.

Mais les jeunes Palestiniens ont décidé de rester dans la mosquée, anticipant éventuellement que la police revienne sur sa décision.

Des centaines de Palestiniens s'étaient rassemblés dans la mosquée Al-Aqsa, depuis l'aube de ce lundi, pour empêcher toute attaque israélienne contre la mosquée.

Au début du mois de Ramadan, des groupes de colons ont annoncé l’organisation d'une "grande incursion" d'Al-Aqsa prévue pour le 28 du mois de Ramadan (correspondant à ce lundi), à l'occasion de la dénommée "Journée de Jérusalem" hébraïque au cours de laquelle Israël a occupé Jérusalem-Est en 1967.

Les Palestiniens dénoncent des opérations israéliennes intensives et continues pour effacer l'identité de Jérusalem et la "judaïser". Israël prétend que la ville, avec ses parties ouest et est, "est sa capitale unifiée et éternelle".

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın