Monde

Chili : Vers un second tour des élections présidentielles en décembre

- Les deux candidats arrivés en tête du premier tour du scrutin, Jose Antonio Kast (droite), et Gabriel Boric (gauche), devront se confronter lors d'un second tour qui se tiendra le 19 décembre

Laura Gamba Fadul   | 22.11.2021
Chili : Vers un second tour des élections présidentielles en décembre

Colombia

AA / Laura Gamba

Le Chili connaîtra un second tour de l'élection présidentielle entre le candidat du Parti républicain, Jose Antonio Kast (droite), et Gabriel Boric (gauche), candidat de l'alliance "J'approuve la dignité" (Apruebo Dignidad), en décembre.

Les deux principaux candidats se disputeront la présidence le 19 décembre, après avoir recueilli respectivement 27,9 % et 25,8 % des voix, après dépouillement de 98 % des votes, selon la commission électorale chilienne (Servel).

Près de 15 millions de Chiliens sont appelés à élire le successeur de Sebastian Pinera, qui prendra les rênes d'un pays en pleine tourmente après la crise sociale qui le secoue depuis 2019, lorsque le peuple chilien est descendu dans la rue pour réclamer de meilleurs soins de santé, une éducation de qualité et davantage d'équité sur le plan économique.

Plus de 7,1 millions de votes ont été exprimés lors des élections et le taux de participation a été de 47 %.

Boric, un ancien leader étudiant de 35 ans, qui se décrit comme écologiste et féministe, représente un grand nombre de mouvements sociaux à l'origine des mouvements de protestation. Il a promis de mettre en place un impôt sur la fortune, une éducation de qualité, de meilleures retraites et de réduire le temps de travail hebdomadaire.

Kast, un avocat de 55 ans et ancien député, qui a par le passé exprimé son admiration pour la dictature d'Augusto Pinochet, tient un discours anti-immigration et s'est prononcé contre l'avortement. Il a déclaré vouloir que la police ait "le droit et le devoir" de faire face aux actes de vandalisme.

"Beaucoup disent qu'ils ont peur, qu'ils craignent pour l'économie si les manifestations continuent. Détendez-vous, tout ira pour le mieux. Nous entendons élever la voix, retrouver la paix et l'ordre", a déclaré Kast, qui a ajouté : "Nous allons prendre les décisions nécessaires pour y parvenir".

La révélation de ce scrutin a été le candidat libéral du Parti populaire, Franco Parisi, qui a fait campagne depuis les États-Unis, n'a pas voté faute d'avoir changé d'adresse, a mené sa campagne électorale sur les médias sociaux, et s'est tout de même hissé à la troisième place avec plus de 13 % des voix.

Les élections se déroulent dans un contexte agité, alors que le pays d'Amérique du Sud entame un processus de rédaction d'une nouvelle constitution et quelques jours après que le Sénat a suspendu un procès en destitution contre Pinera pour son implication dans la vente controversée d'une société minière par l'intermédiaire d'une entreprise appartenant à ses enfants.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.