Monde

Canada/Meurtre d’un gardien bénévole d’une mosquée à Toronto : un individu accusé d’homicide

-Âgé de 58, Mohamed-Aslim Zafis, a été poignardé au cou la semaine passée devant une mosquée d’un quartier de la métropole ontarienne.

Hatem Kattou   | 19.09.2020
Canada/Meurtre d’un gardien bénévole d’une mosquée à Toronto : un individu accusé d’homicide

Canada


AA / Montréal / Hatem Kattou

Un homme a été accusé du meurtre de Mohamed-Aslim Zafis, gardien bénévole d'une mosquée de l'ouest de la ville canadienne de Toronto (Centre), ont rapporté samedi les médias locaux.

L’identité du suspect accusé a été déclinée par les services de sécurité. Il s’agit de Guilherme Von Neutegem, a indiqué une source policière locale.
Âgé de 34 ans, il a été appréhendé par la police locale, vendredi, et a été accusé de « meurtre au premier degré », précise la même source.

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, était assis sur une chaise devant la mosquée lorsqu'il a été poignardé sans raison apparente, a tenu à relever Hank Idsinga, du Service de police de Toronto.

« Il ne semble y avoir aucun motif et il ne semble pas y avoir de relation connue entre l'accusé et la victime pour le moment, mais l'enquête se poursuivra, a-t-il déclaré.

Lundi dernier, les policiers avaient indiqué que le même suspect aurait peut-être aussi tué Rampreet Singh, le 7 septembre dernier, selon le même procédé, en le poignardant.

Cependant Idsinga a déclaré qu'il « était trop tôt pour faire un lien définitif entre les deux meurtres ».

Rappelons que les funérailles de Zafis, qui se sont déroulées mercredi, ont été retransmises sur les médias sociaux, et des milliers de personnes, dont la majorité de confession musulmane, ont suivi les obsèques du défunt.

Par ailleurs, des centaines de personnes se sont aussi rassemblées à l'endroit où il a été poignardé pour rendre un vibrant hommage au disparu.

Le défunt était connu pour ses œuvres caritatives et bénévoles au service des réfugiés et de la communauté musulmane.

Rappelons qu’immédiatement après le meurtre, l'Organisation internationale musulmane de Toronto a souligné que la victime était l'un de ses membres et que l'incident s'est produit à proximité de la mosquée.

Tout en se déclarant « profondément attristée et choquée d’apprendre cet incident tragique », l’organisation a appelé « les membres de notre communauté à ne pas spéculer sur ce qui s'est passé alors que l'enquête est en cours ».

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.