Monde

Canada / Inondations : plus de cent mille foyers privés d’électricité en Colombie-Britannique

- Des inondations « anormales, énormes et qui déboussolent » selon les termes de météorologistes ont été enregistrées dans la province de la Colombie-Britannique (ouest) en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région.

Lassaad Ben Ahmed   | 16.11.2021
Canada / Inondations : plus de cent mille foyers privés d’électricité en Colombie-Britannique

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Plus de cent mille foyers ont été privés d’électricité en Colombie-Britannique à cause des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la province canadienne (ouest), ont rapporté des médias locaux qui citaient BC Hydro (compagnie d’électricité publique).

En plus des coupures d’électricité, le réseau de la téléphonie mobile a été perturbé à cause des intempéries.

Le principal opérateur de téléphonie mobile canadien, Bell, a indiqué dans un tweet que les clients « de la province de la Colombie Britannique et de certaines parties de l’Alberta (province voisine) ont fait face à des pannes lundi », à cause des intempéries.

Commentant les conditions atmosphériques (vents violents et pluies torrentielles), un météorologue de « Environnement Canada » a qualifié la situation « d’énorme ».

« On peut (même) parler en centimètres et plus de millimètres tellement c’est gros », a souligné Armel Castellan, s’agissant de la pluviométrie.

Il a ajouté que « des records journaliers, voire mensuels, ont été battus à certains endroits, sachant que le mois de novembre est généralement le plus pluvieux ».

« C’est recevoir [la pluie] du mois de novembre tout entier en 24 ou 36 heures. C’est 30 fois plus copieux que ce qu'on devrait avoir. Ça déboussole », a-t-il encore lancé.

Un autre expert environnemental a déclaré aux médias qu’il s'agit des « pires inondations et glissements de terrain depuis des décennies ».

« Des pluies torrentielles qui s’abattent aussi rapidement, causant des glissements de terrain et des inondations sur autant de routes, sont anormales », a-t-il relevé.

Les fortes précipitations, qui ont atteint par endroit 250 millimètres, ont provoqué, par ailleurs des glissements de terrain et des éboulements, entrainant l’évacuation de milliers d’habitants. De plus, plusieurs dizaines d’automobilistes ont été coincés à l’intérieur de leurs véhicules.

Par ailleurs, plusieurs autoroutes ont été bloquées et fermées à la circulation à cause des glissements de terrain, notamment sur l’île de Vancouver (capitale de la province) et entre les villes de Hope et de Merritt.

Le débordement des eaux de rivières a également inondé plusieurs quartiers, provoquant l’évacuation des habitants résidant aux alentours.

Réagissant à cette situation, le ministre canadien fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, a annoncé suivre la « situation de près » en Colombie-Britannique.

Le ministre a écrit dans un tweet : «Nous avons été en contact avec nos homologues provinciaux et nous sommes prêts à soutenir les Britanno-Colombiens, si nécessaire».

Il convient de noter que la Colombie-Britannique a enregistré durant l’été dernier des températures record atteignant les 49,6 degrés, dans le village de Lytton; le précédent record datant de 1937. Cette vague de chaleur avait fait plusieurs dizaines de morts.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın