Monde

Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

- L'Agence Anadolu fait le point sur l'actualité tunisienne de ces dernières heures, à travers les médias tunisiens

Hajer Cherni   | 21.01.2022
Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

Tunisia

AA / Tunis

- Tunisie: la justice est libre et se doit d’appliquer la loi, affirme Kaïs Saïed (AA)

Le président tunisien, Kaïs Saïed a déclaré, jeudi, que « la justice (dans son pays) est libre et qu’elle se doit d’appliquer la loi », estimant par ailleurs que « les médias sont sous la férule d’un régime occulte qui continue à gouverner la Tunisie ».

« La justice est libre, et nous œuvrons à ce qu’elle le soit et le reste, mais le pouvoir judiciaire n'est pas un État ou un gouvernement », a précisé le locataire de Carthage, soulignant que « la justice est au service de l'État et qu'elle se doit d’appliquer la loi ».

« Le pouvoir réglementaire attribué au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) par la loi n’accorde aucunement le droit de fixer les primes et privilèges », a ajouté Saïed.

- Tunisie: Kaïs Saïed reçoit le ministre de l'Intérieur (AA)

Le Président de la République tunisienne, Kais Saied, a reçu jeudi, le ministre de l'Intérieur, Taoufik Charfeddine, au Palais de Carthage.

Lors de la rencontre, le président de la République a souligné que les libertés étaient "plus que jamais garanties en Tunisie" et a rappelé son attachement à l'application de la loi à tout le monde. Et de réitérer son rejet de la violence sous toutes ses formes et des dépassements de la part de ceux qui veulent nuire aux institutions de l'Etat, selon le communiqué.

Saied a, en outre, clairement indiqué qu'il n'y avait aucune intention d'assujettir la justice, mais qu'il ne pouvait pas laisser le peuple tunisien face à ceux qui font commerce de leurs droits, lit-on de même source.

- CAN 2022 : La Gambie domine la Tunisie 1-0 (AA)

La Gambie et la Tunisie se sont affrontées ce jeudi soir au Stade Limbé au Cameroun dans un match couperet lors de la 3ème journée des matchs de qualifications du groupe F de la Coupe d'Afrique des Nations 2022.

Le coach tunisien Mondher Kebaier ne pourra compter sur la présence de Wahbi Khazri, Ali Maaloul, Ghailene Chaalali, Yoann Touzghar, Naim Sliti, Issam Jebali, Mohamed Ali Ben Romdhane, Dylan Bronn, Mohamed Ben Hamida et Aymen Dahmene, soit un total de 10 joueurs tous testés positifs au Covid-19.

Dos au mur, les hommes de Mondher Kebaier ont rapidement pris l'ascendant dès le coup d'envoi de cette rencontre devant une sélection Gambienne très regroupée dans sa propre moitié de terrain.

- Tunisie : Ennahdha appelle à l'ouverture d'une enquête sur la mort d'un manifestant du 14 janvier (AA)

Le Mouvement Ennahdha a appelé, jeudi, à l'ouverture une enquête sur la mort de l'un des manifestants rejetant les mesures prises par le Président Kaïs Saïed.

L'initiative tunisienne Citoyens contre le coup d’État a annoncé, mercredi, le décès d'un des participants aux manifestations du 14 janvier, des suites de sa blessure.

Khemiri a appelé à "l'ouverture d'une enquête judiciaire sérieuse sur la mort du citoyen Ridha Bouzayane, décédé le 14 janvier 2022, alors qu'il participait à des manifestations contre les mesures de Saïed".

"Bouzayane, 59 ans est décédé des suites d’une hémorragie cérébrale à la suite de la violence excessive des policiers", a-t-il ajouté.

- Coronavirus : premier cas de "Florona" détecté en Tunisie (AA)

Le membre du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus et professeur en virologie, Mahjoub Ouni, a annoncé jeudi avoir détecté le premier cas de "Florona" en Tunisie.

C'est ce qu'il a affirmé dans une déclaration accordée à l'Agence Tunis Afrique Presse (TAP/officiel), expliquant que le "florona" est "une combinaison entre le coronavirus et la grippe et non pas un nouveau variant du virus".

Selon la même source, le jeune homme est âgé de 28 ans et originaire de Médenine (sud-est).

"Le patient ne souffre pas de symptômes graves étant donné qu'il est vacciné contre le Covid-19. Cependant, il est appelé à observer un auto-confinement", a-t-il assuré.

- Conseil supérieur de la magistrature tunisien : "Nous mènerons nos activités malgré le décret de Saïed" (AA)

Le Conseil supérieur de la magistrature a annoncé, ce jeudi, que ses membres "continueront à exercer leurs activités indépendamment" du décret du Président Kaïs Saïed qui suspend leurs privilèges.

Le Président tunisien Saïed a publié, mercredi soir, un décret pour "mettre fin aux primes et privilèges" accordés aux membres du Conseil.

Le Conseil supérieur de la magistrature est un organe constitutionnel chargé de contrôler le bon fonctionnement de la justice et la pratique du pouvoir judiciaire.

"Nous espérons que ce décret présidentiel ne sera pas un moyen de faire pression sur le Conseil supérieur de la magistrature", a déclaré le chef du conseil, Youssef Bouzakher, dans une déclaration à la radio Shams FM (privée).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın