Monde

Biden félicite la Türkiye, la Suède et la Finlande après la signature du mémorandum trilatéral

- "L'accord entre les trois pays renforcera notre alliance et consolidera notre sécurité collective", a souligné le président américain

Servet Günerigök   | 29.06.2022
Biden félicite la Türkiye, la Suède et la Finlande après la signature du mémorandum trilatéral

Washington DC

AA / Washington

Le président américain, Joe Biden, a félicité mardi la Türkiye, la Suède et la Finlande après que les trois pays ont paraphé un mémorandum qui ouvre la voie à l'adhésion des deux pays nordiques à l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN).

"Mes Félicitations à la Finlande, à la Suède et à la Türkiye pour la signature d'un mémorandum trilatéral (...) C'est une étape cruciale vers une adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN, qui renforcera notre Alliance et notre sécurité collective, et une excellente façon de démarrer le sommet", a écrit Joe Biden sur Twitter.

Plus tôt dans la journée de ce mardi, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, le président finlandais, Sauli Niinistö, et la première ministre suédoise, Magdalena Andersson, se sont rencontrés pour discuter de la candidature des deux pays nordiques à l'Alliance atlantique et des préoccupations d'Ankara à ce sujet.

La rencontre a été suivie par la signature d'un mémorandum entre les trois nations, qui répond aux préoccupations de chacune d'entre elles concernant l'adhésion à l'Alliance atlantique.

Le SG de l'OTAN, Jens Stoltenberg, s'est également dit satisfait de la signature du mémorandum trilatéral entre la Türkiye, la Finlande et la Suède, ajoutant que les dirigeants des pays de l'Alliance atlantique prendront mercredi la décision d'inviter la Suède et la Finlande à adhérer à l'OTAN.

La Suède et la Finlande ont officiellement demandé à rejoindre l'OTAN le mois dernier, une décision motivée par la guerre de la Russie en Ukraine. La Türkiye, membre de longue date de l'Alliance atlantique, a cependant émis des objections à ces candidatures, reprochant aux pays concernés de tolérer, voire de soutenir, les groupes terroristes.

Conformément au mémorandum trilatéral, la Finlande et la Suède ne fourniront aucun soutien aux YPG/PYD affiliés au PKK, ni à l'organisation dénommée FETO, alors que Ankara apportera un soutien total à la Finlande et à la Suède contre les menaces à leurs sécurités nationales.


* Traduit de l'anglais par Alex Sinhan Bogmis

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın