Monde

Bangladesh: Démarrage de l'installation du réacteur de la centrale nucléaire

- La Première ministre Sheikh Hasina déclare que la centrale nucléaire de Rooppur permettra de faire face aux besoins croissants en électricité du pays, tout en contribuant à son développement socio-économique

Ekip   | 10.10.2021
Bangladesh: Démarrage de l'installation du réacteur de la centrale nucléaire

Dhaka

AA / Dhaka, Bangladesh / SM NajmusSakib

Le Bangladesh a entamé, dimanche, l'installation d'un composant majeur de sa première centrale nucléaire.

Présente à l'événement par vidéoconférence, la Première ministre Sheikh Hasina a déclaré que ce jour était "à la fois historique et capital" avec la mise en place de la cuve de pression du réacteur dans le premier bâtiment de la centrale nucléaire de Rooppur (RNPP), située dans l'ouest du pays.

La centrale permettra de faire face aux besoins croissants en électricité du pays, tout en contribuant à son développement socio-économique, a déclaré la Première ministre.

"Le Bangladesh fait désormais partie du monde nucléaire. Cela sert la paix, ce qui est très important. La centrale nucléaire produira de l'électricité qui sera fournie à chaque coin et village du pays", a-t-elle ajouté.

La centrale, située dans le district de Pabna et dont la mise en service est prévue pour 2023, se compose de deux unités, chacune ayant une capacité de 1 200 mégawatts.

Elle a ajouté que la deuxième unité de la même centrale nucléaire serait opérationnelle en 2024, précisant que son gouvernement était à la recherche d'un emplacement approprié dans le sud du pays.

L'installation des cuves sous pression des réacteurs est l'une des étapes les plus critiques de la construction d'une centrale nucléaire.

Sheikh Hasina a fait l'éloge du président russe Vladimir Poutine et d'une entreprise russe qui aide à la mise en œuvre du plus grand mégaprojet du pays.

Alexey Likhachev, directeur général de l'entreprise publique russe d'énergie nucléaire Rosatom, a participé à l'événement depuis le site de construction de la centrale. La Commission de l'énergie atomique du Bangladesh réalise le projet avec le soutien technique et financier de la Russie.

La Russie se chargera de la gestion des déchets dans le cadre de l'accord en retirant les déchets radioactifs du site de la centrale. Les travailleurs bangladais participant au projet sont quant à eux formés en Russie et en Inde.

- 100 zones économiques

Le Bangladesh travaille à la création de 100 zones économiques et l'électricité sera nécessaire à l'activité industrielle, a déclaré la Première ministre.

"Nous avons déjà fourni de l'électricité à près de 99% des villages. Cependant, compte tenu du développement économique croissant et de la hausse des revenus de la population, l'utilisation de l'électricité va encore augmenter", a-t-elle expliqué.

Elle a également déclaré qu'une fois le projet Rooppur achevé, son gouvernement était à la recherche d'un lieu approprié pour développer une deuxième centrale nucléaire, ajoutant : "Si nous pouvons construire une autre centrale nucléaire, il n'y aura aucun problème d'approvisionnement en électricité dans le pays."

La Première ministre a assuré que le Bangladesh était conscient du risque de contamination environnementale, ainsi que de la sûreté et de la sécurité de la centrale, et que trois à quatre paliers de sécurité étaient en place pour la protéger.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.