Monde

Antony Blinken: « nous sommes prêts à riposter fermement à toute agression russe contre l'Ukraine »

- Lors d'une conférence de presse à l'issue des réunions des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN à Riga, la capitale de la Lettonie.

Abduljabbar Aburas   | 01.12.2021
Antony Blinken: « nous sommes prêts à riposter fermement à toute agression russe contre l'Ukraine »

Brussels Hoofdstedelijk Gewest

AA/Abdul Jabbar Abouras

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a annoncé, mercredi, que les Etats-Unis étaient prêts à riposter fermement à toute agression russe contre l'Ukraine.

C’est ce qui ressort d'une conférence de presse tenue à l'issue des réunions des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) à Riga, la capitale de la Lettonie.

« La Russie avait planifié une éventuelle opération militaire contre l'Ukraine ces dernières semaines », a déclaré Blinken, cité par la chaîne américaine, « Al-Hurra ».

Le chef de la diplomatie américaine a ajouté que Washington est profondément préoccupé par les preuves attestant que Moscou envisageait d'importantes actions agressives contre Kiev.

Blinken a expliqué que Moscou avait une stratégie basée sur la provocation pour déstabiliser l'Ukraine, ajoutant, « Nous avons déjà eu la preuve de ce mode opératoire en 2014, lorsque la Russie a envahi l'Ukraine ».

Le secrétaire d'État américain a mis en garde la Russie contre des sanctions économiques à « impact élevé » si elle passait à l’offensive.

Le chef de la diplomatie américaine a évoqué également les informations erronées qui circulent à propos de l'Ukraine, faisant état d’« une propagande hostile à Kiev » relayée sur les réseaux sociaux, comme cela a été le cas lors de l'invasion russe de l'Ukraine en 2014.

Il a ajouté que Washington menait des contacts intensifs avec ses alliés et partenaires sur cette question et communiquait directement avec le président russe Vladimir Poutine.

Évoquant la visite du directeur de l’Agence de renseignement des Etats-Unis (CIA), William Burns, à Moscou, Blinken a déclaré, « Nous avons clairement indiqué au Kremlin que nous riposterons fermement, notamment par une série de mesures économiques à impact élevé que nous nous sommes abstenus d'utiliser par le passé ».

« Nous sommes prêts à faire payer à la Russie un prix élevé si elle passe à l’offensive », a-t-il ajoute.

Il a également noté que « l'OTAN est prête à renforcer ses propres défenses le long de son flanc oriental ».

Les relations entre Kiev et Moscou connaissent une escalade des tensions depuis près de 7 ans, en raison de l'annexion illégale de la Crimée ukrainienne par la Russie et de son soutien aux séparatistes qui lui sont fidèles dans le « Donbass ».

Le chef des renseignements militaires ukrainiens, Kyrylo Budanov, avait déclaré le 21 novembre au journal « Military Times » que la Russie avait amassé plus de 92 000 soldats autour des frontières ukrainiennes et se préparait à lancer une attaque d’ici fin janvier ou début février, contre son pays.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın