Monde

Al-Burhan: Nous nous engageons à organiser les élections à temps et nous ne renverserons pas la révolution

- Discours du président du Conseil souverain soudanais à l'occasion de l'ouverture d'installations vitales dans la capitale, Khartoum

Behram Abdelmunim Mohamed Mustafa   | 26.09.2021
Al-Burhan: Nous nous engageons à organiser les élections à temps et nous ne renverserons pas la révolution

Sudan

AA/Khartoum

Le président du Conseil souverain soudanais, Abdel Fattah Al-Burhan, a annoncé son attachement à la tenue des élections à temps, en s’engageant à ne pas renverser la révolution.

C’est ce qui ressort de son allocution prononcée à l'occasion de l'ouverture d'installations vitales dans la capitale, Khartoum, rapportée par le correspondant de l’Agence Anadolu.

« Nous nous engageons à tenir les élections à temps, et les forces armées ne renverseront pas la révolution de décembre. L’armée est protectrice du Soudan et de la sécurité de son peuple. Néanmoins, tant que les forces révolutionnaires ne s'unissent pas, on n’ira pas de l’avant avec un petit groupe qui a spolié la révolution », a-t-il expliqué en insistant sur l’importance de l’unité comme seul moyen pour terminer la phase de transition au Soudan.

Vendredi, un membre du Conseil de souveraineté soudanais, Muhammad al-Faki Suleiman, a accusé la composante militaire, partenaire de l'autorité de transition du pays, de tenter de contrôler la situation politique, et ce, deux jours après qu'Al-Burhan et son adjoint, Muhammad Hamdan Daglo, alias "Hemidti", ont critiqué les politiciens, à la suite d'une tentative de coup d'État ratée.

Le ministre de la Défense Yassin Ibrahim avait annoncé, mardi dernier, l'échec d'une tentative de coup d'État menée par le général de division Abdul-Baqi Al-Hassan Othman Bakrawi, ainsi que 22 autres officiers de différents grades, sous-officiers et soldats.

En août 2019, le Conseil militaire (dissous) et les forces de la « Déclaration de liberté et de changement » (coalition au pouvoir) avaient signé les documents « Déclaration constitutionnelle » et « Déclaration politique » concernant les structures et le partage du pouvoir dans la période de transition.

Quant aux développements qui ont lieu dans l'est du pays, Al-Burhan a déclaré que "la question de l'est du Soudan est politique et n'a rien à voir avec les forces régulières".

Pour le dixième jour consécutif, un conseil tribal de l'est du Soudan ferme tous les ports de la mer Rouge et la route principale entre Khartoum et Port Soudan.

Le Conseil tribal proteste contre la "voie de l'Est", stipulée dans le cadre de l'accord de paix, signé à Juba, entre Khartoum et les mouvements rebelles armés, et dénonce la marginalisation des régions de l'Est, exigeant l'annulation de la voie et la mise en place d'une conférence sur les questions orientales, qui aboutirait à l'approbation de projets de développement dans la région.

Dans un autre contexte, Al-Burhan a salué "le rôle des forces armées face à l'attaque d'Al-Fashqa".

Plus tôt dimanche, l'armée soudanaise a annoncé avoir endigué une nouvelle tentative d'incursion des forces éthiopiennes dans la zone d'Al-Fashqa, dans l'est du pays.

Depuis quelque temps, la frontière soudano-éthiopienne connaît des tensions, Khartoum annonçant le 31 décembre que l'armée avait pris le contrôle de l'ensemble du territoire de son pays dans la zone « d'Al-Fashqa » frontalière avec l'Éthiopie. Alors qu'Addis-Abeba accuse l'armée soudanaise de s'être emparée de 9 camps à l'intérieur du territoire éthiopien, depuis novembre dernier, ce que Khartoum dément.

Le Soudan réclame la démarcation des frontières avec l'Éthiopie sur la base de l'accord du 15 mai 1902, signé à Addis-Abeba entre l'Éthiopie et le Royaume-Uni (au nom du Soudan), tandis qu'Addis-Abeba refuse de reconnaître cet accord et appelle au dialogue pour résoudre ce différend.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın