Monde

Al-Azhar : l'attentat contre la mosquée de Nangarhâr en Afghanistan est la pire des dépravations

Deux explosions ont visé une mosquée dans la province de Nangarhâr, durant la prière du vendredi, faisant 62 morts

Mourad Belhaj   | 18.10.2019
Al-Azhar : l'attentat contre la mosquée de Nangarhâr en Afghanistan est la pire des dépravations

Al Qahirah

AA / Le Caire (Egypte) 

Al-Azhar a condamné avec la plus grande fermeté les attentats qui ont visé, vendredi, une mosquée dans la province de Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan, faisant au moins 62 morts.

Al-Azhar Al-Sharif a déclaré, dans un communiqué, que « l'effusion de sang, la violation du caractère sacré des maisons de Dieu, les transformant en une arène de conflit, ainsi que l'intimidation des fidèles, sont la pire de toutes les dépravations ».

« Ces actes odieux conduisent à la propagation de la haine et du racisme et créent un terrain fertile pour le terrorisme et l'extrémisme », a-t-il souligné.

Le communiqué a exprimé les sincères condoléances d’Al-Azhar au gouvernement et au peuple afghan, ainsi qu’aux familles des victimes, priant pour le prompt rétablissement des blessés.

Attaullah Khogyani, porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhâr, cité par la chaîne locale d’informations en continu, TOLOnews, avait déclaré plus tôt dans la journée de vendredi, que le bilan faisait état de 62 morts et de 60 blessés.

De son coté Sediq Sediqqi, porte-parole du président afghan Ashraf Ghani, a condamné l’attentat et en a fait porter la responsabilité au mouvement Taliban, qui a sitôt fait de nier tout lien avec cette attaque. 

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın