Monde

5 mères redonnent le sourire aux enfants en détresse

- Des mères de Turquie, de Suisse, d'Albanie, de Bosnie-Herzégovine rejoignent des enfants dans des camps de réfugiés

Hend Abdessamad   | 19.02.2021
5 mères redonnent le sourire aux enfants en détresse

Ankara

AA/ Ankara / Seda Sevencan

Cinq mamans originaires de Turquie, de Suisse, d'Albanie et de Bosnie-Herzégovine se sont adressées aux enfants en détresse à travers le monde avec le slogan "enfant heureux, monde heureux".

Ces mères, bouleversées par l'état des enfants, particulièrement ceux dans les camps de réfugiés, se sont réunies en Suisse, en janvier 2020, afin de créer une association internationale "For Children Smile" pour s'occuper des enfants à travers le monde.

Emine Tas, la présidente de l'Association, a déclaré, à l'Agence Anadolu, qu'elles visaient à atteindre les enfants qui ont besoin d'aide humanitaire, en particulier, ceux qui vivent dans des zones de guerre, de conflit, d'occupation ou de catastrophe.

«Après avoir été témoin, à plusieurs occasions, des souffrances de milliers d'enfants dans des pays touchés par la guerre et la pauvreté, j'ai décidé de réagir pour ces enfants. Des mères comme moi de cultures différentes se sont réunies et nous avons créé l'association», a-t-elle noté.

"For Children Smile" vise à garantir que tous les enfants sans exceptions bénéficient de tous les droits de la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant, selon la présidente Tas.

D'après des responsables de l'association, elles ont jusqu'à présent identifié 100 mille enfants en Syrie, 13 mille au Yémen, 5 mille en Palestine et 1,5 mille en Asie-Europe, qui ont besoin d'une aide humanitaire, d'une assistance éducative, d'un logement et de différentes installations.

La co-présidente de l'association, Tulay Gokcimen, a déclaré que l'association vise à atteindre les enfants vivant dans les quatre coins du monde, en particulier, ceux des camps de réfugiés.

"Sur 79,5 millions, on estime que 30 à 34 millions d'enfants de moins de 18 ans figurent parmi des personnes déplacées de force dans le monde", selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Gokcimen a déclaré avoir déjà distribué, la semaine dernière, au Liban, une aide hivernale comprenant des vêtements, des jouets, des couvertures, des colis d'hygiène et de nourriture en coopération avec l'association humanitaire "Rahma Austria".

"Après avoir pris connaissance de la situation des réfugiés palestiniens et syriens dans les camps libanais, nous avons voulu organiser l'aide humanitaire dans les camps", a-t-elle ajouté.

Durant la crise pandémique de la Covid-19, l'association a distribué des tablettes à des enfants défavorisés en Turquie, pour pouvoir poursuivre des études en ligne.

«Pour au moins 463 millions d'enfants, dont les écoles ont fermé à cause du coronavirus, l'enseignement à distance n'existait pas», a précisé, l'année dernière, Henrietta Fore, directrice générale de l'UNICEF.

"Après que l'UNICEF a averti que des millions d'enfants yéménites sont menacés de famine en raison de la pandémie, nous avons décidé d'accentuer nos activités au Yémen", a rebondit Tas.

Et d'ajouter "nous prévoyons, cette année, en plus de nos activités en cours, de réaliser de nombreux projets d'aide humanitaire au Yémen, comme apporter de la nourriture, du matériel éducatif et d'hygiène".

Près de 150 millions d'enfants supplémentaires vivent dans une pauvreté multidimensionnelle sans avoir accès à l'éducation, aux soins sanitaire, au logement, à la nutrition, à l'assainissement ou à l'eau, en raison de la crise pandémique de la Covid-19, selon l'analyse menée conjointement par Save the Children et l'UNICEF.


*Traduit de l'Anglais par Hend Abdessamad


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın