Monde

États-Unis: la Cour suprême consacre le droit au port d'armes en public

- La Cour a invalidé jeudi une loi de l'Etat de New York interdisant le port d'armes en public

Mennatallah H. H. M. Said A.   | 23.06.2022
États-Unis: la Cour suprême consacre le droit au port d'armes en public

Washington

AA/New York

La Cour suprême des États-Unis a reconnu jeudi le droit des Américains de porter une arme en public, une première décision majeure de la Cour suprême depuis plus d'une décennie.

Cette décision intervient pour invalider une loi de l'État de New York interdisant le port d'armes dans les lieux publics.

Dans le texte de sa décision, la Cour a déclaré que les Américains "ont le droit de porter des armes dans les lieux publics", selon l'agence américaine Associated Press.

Cette décision, prise à une majorité de six juges sur neuf, annule une loi new-yorkaise obligeant les personnes à justifier le besoin de porter une arme afin d'obtenir une autorisation pour la porter en public.

Les juges ont justifié leur position en expliquant que l'interdiction des armes "viole le deuxième amendement de la Constitution qui protège le droit d'un individu à porter une arme de poing pour son auto-défense à l'extérieur de son domicile".

Cette décision permettra à davantage de personnes de porter légalement des armes à feu dans les rues des plus grandes villes du pays, notamment à New York, à Los Angeles, à Boston et ailleurs.

La décision intervient alors que le Congrès s'efforce de promulguer une législation spéciale pour restreindre le port d'armes à feu, à la suite d'une série de fusillades meurtrières perpétrées dans les villes américaines.

Le président américain Joe Biden avait appelé à plusieurs reprises le Congrès à promulguer des lois restreignant le port d'armes à feu dans les lieux publics pour sauver des vies.

L'opposition des Républicains bloque l'adoption de toute nouvelle restriction sur les armes au Sénat américain.

Le 24 mai dernier, une fusillade perpétrée par un homme armé, âgé de 18 ans, avait entraîné la mort de 19 enfants et deux enseignantes dans l'école primaire Robb d'Uvalde, au Texas.

Dix jours avant cette fusillade, un homme blanc armé, avait pris d’assaut un supermarché Tops à Buffalo et tué 10 personnes dont une majorité d'Afro-américains.

Les autorités ont qualifié la fusillade survenue à Buffalo de "crime motivé par la haine et une affaire d’extrémisme violent à motivation raciale".

Au moins 255 fusillades ont été perpétrées cette année aux États-Unis, selon l'association américaine Gun Violence Archive.


*Traduit de l'arabe par Hend Abdessamad

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın