Journal de l'Islamophobie

En Europe, des avancées sont faites pour légaliser l'islamophobie

- Le Rapport européen sur l'islamophobie 2020 comprend des tentatives de légalisation de l'anti-islamisme dans de nombreux pays du continent

Ömer Faruk Yıldız   | 03.01.2022
En Europe, des avancées sont faites pour légaliser l'islamophobie

Geneve

AA / Genève

Les événements et discours anti-islamiques vécus dans les pays européens au cours de l'année écoulée sont abordés dans le Rapport européen sur l'islamophobie 2020 préparé par Enes Bayrakli, enseignant à l'université turco-allemande et Farid Hafez, enseignant à l'Université de Georgetown

Le rapport, qui a été rédigé par 37 académiciens de divers pays, a examiné l'évolution de l'islamophobie dans un total de 31 pays, dont la plupart sont situés en Europe.

Le rapport a mis en exergue les pratiques de certains gouvernements européens discriminatoires à l'égard des musulmans et les tentatives des politiciens d'extrême droite de légaliser l'anti-islam.

- Le centre de "fichage" des organisations musulmanes a été créé en Autriche

En effet, le gouvernement autrichien a créé un "centre de documentation" en juillet 2020 pour "fichier" les organisations appartenant à des musulmans dans le pays.

Le Parti populaire autrichien (ÖVP) de centre-droit au pouvoir et le Parti vert et le Centre de documentation sur l'islam politique créé sous la direction du gouvernement de coalition ont publiquement dévoilé une carte numérique appelée "Islam-Landkarte" contenant des informations détaillées sur de diverses organisations, 600 mosquées et centres d'éducation appartenant à des musulmans, leurs visions du monde, leurs affaires ainsi que leurs adresses.

D'après de nombreuses au travail préparé par l'équipe dirigée par Ednan Aslan, enseignant à l'université de Vienne, cette carte numérique présente les musulmans comme des criminels potentiels, une nouvelle issue pour le gouvernement submergé par les enquêtes sur la corruption de manipuler la société.

- En Allemagne, une juge d'origine turque a été suspendue de ses fonctions pour avoir porté un foulard lors d'un procès

En Belgique, la Cour constitutionnelle a jugé en juin 2020 que l'interdiction des symboles politiques et religieux, notamment le foulard, dans les établissements d'enseignement supérieur au nom de la " neutralité " est conforme à la loi.

Un tribunal spécial de Bulgarie a inculpé le lutteur musulman, Mohammed Abdulkadir "de s'être engagé dans des activités terroristes" au motif qu'il avait partagé des photos de lui en uniforme militaire en Syrie en 2016.

Au Danemark, le Parti populaire danois d'extrême droite a soumis un projet de loi au parlement pour interdire le foulard musulman dans tous les bâtiments publics. Le projet de loi a été rejeté lors d'un vote parlementaire.

En France, le parti du Président Emmanuel Macron a soumis à l'Assemblée nationale un projet de loi proposant d'interdire aux filles de moins de 18 ans de porter le foulard dans les lieux publics.

Une juge d'origine turque en Allemagne a été suspendue de ses fonctions pour avoir porté un foulard lors d'un procès.

- En Suède, la construction d'écoles religieuses est interdite

En Italie, la Cour d'appel de Milan, dans sa décision rendue en octobre 2020, a autorisé l'accrochage d'avertissements visuels sur les bâtiments de santé pour interdire aux femmes de porter des burqas.

Geert Wilders, le chef du Parti de la liberté, d'extrême droite aux Pays-Bas, a initié plusieurs tentatives légales l'année dernière pour interdire le port du foulard et l'immolation des bêtes.

Au cours d'une adresse à la presse nationale suédoise, la ministre de l'Éducation, Anna Ekstrom a annoncé que "le gouvernement a décidé d'interdire la construction de nouvelles écoles religieuses" à la suite de débats sur la création d'écoles musulmanes dans le pays.

Jean-Luc Addor, membre du Conseil national de la chambre basse de Suisse, a défendu l'idée que le foulard et d'autres symboles islamiques ne peuvent pas être tolérés dans les bâtiments publics, et a proposé qu'un projet de loi soit soumis au conseil pour interdire le port du foulard.

*Traduit du turc par Alex Sinhan Bogmis

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın