Culture et Arts

Début du Ramadan: mardi en Turquie et dans 16 pays arabes, mercredi au sultanat d’Oman et au Maroc

-Selon des communiqués officiels.

1 23   | 13.04.2021
Début du Ramadan: mardi en Turquie et dans 16 pays arabes, mercredi au sultanat d’Oman et au Maroc

Istanbul

AA/Istanbul

Le Ramadan 2021 débutera mardi 13 avril dans plusieurs pays. Des annonces ont été faites en Turquie, en Egypte, en Tunisie, en Irak, au Liban, en Arabie saoudite, aux Emirats, au Koweït, en Jordanie, au Qatar, au Bahreïn, et dans les territoires palestiniens, par les Commissions locales chargées de confirmer le début du mois sacré.

Les autorités religieuses au sultanat d’Oman et au Maroc ont fixé à mercredi le début du Ramadan après que le croissant lunaire n’a pu être observé.

En Turquie, le mois du jeûne débute mardi, selon un calendrier astronomique annoncé plus tôt, à l’aune duquel Ankara détermine toutes les saisons, fêtes et occasions religieuses.

Dans le monde arabe, les autorités religieuses en Arabie saoudite, au Koweït, au Qatar, au Bahreïn, en Jordanie, aux Emirats arabes unis, au Soudan, en Somalie, en Algérie, en Libye et dans les territoires palestiniens, ont annoncé lundi dans des communications distinctes que le premier jour du Ramadan sera, mardi 13 avril, à partir d'observations astronomiques.

Pour sa part, l'agence de presse officielle du sultanat d’Oman a rapporté que le croissant lunaire n’a pu être observé, annonçant que mercredi sera le premier jour du mois du jeûne musulman.

Dans un communiqué publié ce mardi, le ministère marocain des Dotations et des Affaires islamiques a annoncé que le mois béni de Ramadan débutera le 14 avril 2021 au royaume.

Les autorités religieuses en Egypte, en Tunisie, au Liban, au Yémen ainsi que le Bureau de dotation sunnite en Irak, ont annoncé également, dimanche, que le Ramadan débutera mardi.

Il est à noter que les chiites en Irak commenceront mercredi le jeûne, selon les autorités religieuses de leur confession.

Pour la deuxième année consécutive, le mois de Ramadan se déroule dans une situation sanitaire difficile, à savoir la pandémie du coronavirus et ses répercussions négatives sur les économies des pays et les conditions de vie des citoyens.

De nombreux pays ont interdit la pratique de certains rituels quotidiens tels que la prière des Tarawih dans les mosquées, tandis que d'autres les ont autorisés avec l'imposition de mesures de précaution strictes, en plus d'un couvre-feu total ou partiel, pendant le mois béni, afin d’endiguer la propagation du virus.

*Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın