Afrique

Tunisie : Sit-In de protestation contre le prétendu "accord du siècle"

Le sit-in a été organisé à Tunis à l'invitation de l'Association "Partisans de la Palestine" (non gouvernementale)

Mourad Belhaj   | 01.02.2020
Tunisie : Sit-In de protestation contre le prétendu "accord du siècle" ( Yassıne Gaıdı - وكالة الأناضول )

Tunisia

AA / Tunisie / Yousra Ouannes

Des dizaines de personnes ont participé, samedi, à une manifestation dans la capitale, Tunis, contre le prétendu "accord du siècle" américain.

Les participants au Sit-In, auquel a appelé l'Association "Partisans de la Palestine" (ONG) devant le théâtre municipal, dans le centre de Tunis, ont brandi des banderoles sur lesquelles étaient inscrites des phrases telles que "Al-Aqsa en danger", "La Palestine n'est pas à vendre".

Dans une interview accordée à Anadolu, la députée du "Mouvement Ennahda" (qui dispose de 54 sièges au Parlement sur un total de 217) Latifa al-Habashi, a déclaré en marge de sa participation au Sit-In: "Les partisans de la Palestine sont présents dans toute la Tunisie. Aujourd'hui, toutes les composantes de la société tunisienne sont venus à cette initiative pour soutenir la Palestine."

Al-Habashi a ajouté: "Nous continuerons à soutenir la cause de la vérité, quelles que soient nos préoccupations, et nous ne serons pas trompés par tous les plans, que ce soit les plans du siècle ou d'autres."

Pour sa part, le maire de la commune du "Kram", Fathi El-Ayouni, a déclaré: "Notre présence aujourd'hui est l'expression de notre rejet catégorique du prétendu accord du siècle comme un nouveau viol des droits palestiniens".

"Ils ne pourront plus usurper la cause palestinienne. Les peuples se sont réveillés et se sont unifiés derrière le slogan : Si le peuple a une fois désiré la vie, le destin doit y répondre", a-t-il ajouté.

Et de souligner que "les droits palestiniens vivent toujours dans le cœur du peuple de la nation".

"En tant que président de l'une des municipalités de la capitale, nous confirmons que l'État est engagé dans cette lutte contre les opérations de normalisation et de domination de la région, des droits palestiniens et de la conscience de la nation", a-t-il poursuivi.

Le président américain Donald Trump a annoncé "L'accord du siècle", mardi, lors d'une conférence de presse tenue à Washington, en présence du Premier ministre israélien sortant Benyamin Netanyahu.

Le plan, qui a été rejeté par l'Autorité palestinienne et toutes les factions de la résistance, comprend la création d'un État palestinien sous la forme d'un archipel relié par des ponts et des tunnels, et de faire de la ville de Jérusalem une capitale indivisible pour Israël.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.