Afrique

Tunisie: Kaïs Saïed dit agir conformément à la loi et aux dispositions de la Constitution

- Le président tunisien a déclaré que quiconque affirme le contraire est un « menteur et un calomniateur »

Adel Bin Ibrahim Bin Elhady Elthabti   | 27.01.2022
Tunisie: Kaïs Saïed dit agir conformément à la loi et aux dispositions de la Constitution

Tunisia

AA/Tunis

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclaré, jeudi, qu'il agissait conformément à la loi et aux dispositions de la Constitution, estimant que quiconque prétend le contraire est « un menteur et un calomniateur ».

Le chef de l’Etat s’exprimait à l'ouverture d'une réunion du conseil des ministres au Palais présidentiel de Carthage, dans la capitale, Tunis, selon un extrait vidéo mis en ligne sur la page Facebook officielle de la Présidence tunisienne.

« Nous agissons conformément à la loi, aux dispositions de la Constitution et sur la base de textes juridiques que nous avons élaborés tout au long de cette période (exceptionnelle) sous forme de décrets et décrets-lois ».

Et le locataire de Carthage d’assurer qu’il agit également dans le respect des dispositions de la Constitution relatives aux droits et aux libertés.

« Quiconque prétend le contraire est un menteur et un calomniateur, qui n’a pas retenu les leçons de l’Histoire », a estimé Kaïs Saïed.

Plus tôt ce jeudi, Rached Ghannouchi, chef de file du mouvement Ennahdha et président du Parlement tunisien, dont les travaux sont suspendus depuis le 25 juillet 2021, a déclaré à l'Agence Anadolu que « l'abrogation de la Loi fondamentale par le président de la République, Kaïs Saïed, représente une menace pour la société tunisienne ».

« Tous les changements opérés depuis le 25 juillet sont dépourvus de tout fondement constitutionnel ou légal », a fait observer Ghannouchi.

À la date du 27 janvier 2014, la Tunisie se dotait d’une nouvelle Constitution, trois ans après la révolution populaire qui avait déposé le régime de l'ancien président, Zine El-Abidine Ben Ali.

Dans son intervention à l’ouverture des travaux du conseil des ministres, le président tunisien a assuré qu’il « œuvrait à assainir le pays de ceux qui l'ont souillé et ruiné (sans citer nommément aucune partie) ».

Il a souligné que la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce conformément à la Constitution, mais la Loi fondamentale ne doit pas se transformer en un outil pour dominer la souveraineté du peuple.

La Tunisie est en proie à une crise politique aiguë depuis le 25 juillet dernier. À cette date, Kaïs Saïed, avait pris une série de mesures d'exception, portant notamment suspension des travaux du Parlement et levée de l'immunité dont bénéficiaient les députés.

Il avait également suspendu l’Instance de contrôle de la constitutionnalité des lois et décidé de légiférer par voie de décrets, de même qu'il a limogé de son poste le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, prenant ainsi la tête de l'exécutif, assisté d'un gouvernement dont il a nommé la cheffe en la personne de l’universitaire Najla Bouden Romdhane.

Saïed a critiqué, dans son allocution, les prises de position de l'opposition, ainsi que les alliances qui se sont formées contre ses choix, déclarant, « La Constitution est faite pour mettre en œuvre ses propres objectifs et non ceux des personnes qui changent au gré d’alliances contre-nature scellées, malheureusement, au cours de cette période ».

Parmi les opposants aux mesures de Kaïs Saïed, figure l’initiative populaire « Citoyens contre le coup d’Etat », un rassemblement composé de militants indépendants, d’activistes et de citoyens, aux auxquels se sont ralliés des figures de l'extrême gauche, du nationalisme et de la mouvance islamiste en Tunisie, ainsi que d’anciens proches collaborateurs du chef de l’Etat à la Présidence, à l’exemple de l’ex-conseiller politique, Abderraouf Betbaieb.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın