Afrique

Tunisie/FITA 2022: "La Tunisie est une destination importante pour l'investissement"

- C'est ce qui ressort de l'allocution inaugurale de la cheffe du gouvernement tunisien, Najla Bouden, à l'occasion du démarrage des travaux de la Conférence internationale du "Financement investiment and trade in Africa"

Malek Jomni   | 26.05.2022
Tunisie/FITA 2022: "La Tunisie est une destination importante pour l'investissement"

Tunisia

AA/ Tunis/ Malèk Jomni

Plus de 3500 personnalités politiques et économiques de premier rang de plus de 45 pays ont participé, mardi, à la cinquième édition de la Conférence Internationale "Financing investment and trade in Africa" (FITA 2022), qui se tient les 25 et 26 Mai 2022, dans l'un des prestigieux hôtels de la capitale Tunis.

Il s'agit, en effet, d'un rendez-vous économique panafricain et international important organisé par Tunisia-Africa Business Council (TABC) sous le haut patronage du Président de la République Tunisienne, Kais Saied et placé sous le thème " La décennie de tous les défis".

Cette édition, présidée d'ailleurs, par le commissionnaire général et ancien ministre des Finances, Nizar Yaïche, a pour but d'intégrer l'Afrique dans la dynamique de la croissance mondiale et de soutenir son développement.

Etaient présents à la cérémonie d'ouverture, des représentants de grandes institutions internationales, des diplomates, une centaine d'investisseurs, d'entrepreneurs et de bailleurs de fonds ainsi que quelques membres du Gouvernement.

Présente pour le démarrage des travaux de la FITA, la cheffe du Gouvernement, Najla Bouden, a prononcé une allocution inaugurale juste avant la tenue de nombreux panels à thèmes tels que la relance économique post-Covid, le financement de l'énergie, l'infrastructure, l'éducation, la digitalisation, entre autres..

Elle a félicité, à cette occasion, la Tunisie et l'Afrique pour la FITA 2022 ainsi que les membres du comité de haut niveau qui ont veillé à l'organisation de cet évènement.

"La Tunisie est africaine et elle représente une destination importante pour l'investissement grâce à son emplacement stratégique outre le rôle pionnier qu'elle joue au niveau de la coopération internationale", a-t-elle affirmé.

"La crise sanitaire générée par l'apparition de la Covid-19 ainsi que la crise russo-ukrainienne qui l'a aussitôt rattrapée ont affaibli l'économie des pays de l'Afrique", a-t-elle ajouté.

La cheffe du Gouvernement a fait, encore, savoir qu'au vu de la flambée des prix des matières premières, le continent fait face à des défis multiples relatifs, notamment, à l'infrastructure et à la sécurité alimentaire et environnementale. Et de souligner que les ambitions de l'Afrique sont grandes surtout en ce qui se rapporte à la promotion de l'enseignement, à la recherche scientifique et à l'économie numérique, notant que les énergies renouvelables dites "économie verte" permettront aux pays du continent jeune d'affronter les dangers écologiques comme le changement climatique.

"La Tunisie voudrait collaborer davantage avec les pays de l'Afrique pour un développement et un échange économique et commercial durables ainsi que pour une réalisation effective des aspirations des peuples de ce continent", a réitéré Bouden, notant que l'Afrique représentait 18% de la population mondiale alors qu'il ne génère que 3% de l'économie.

Elle a, finalement, exprimé son optimisme quant à cette rencontre entre les différents opérateurs de l'économie africaine et mondiale qui représente une opportunité pour discuter des mécanismes de financement avec les institutions financières internationales, évoquant la tenue de prochaines tables rondes pour faire évoluer les relations tripartites entre l'Afrique et la Tunisie d'un côté et le Japon, la Corée et l'Europe d'un autre côté.

Il convient de noter qu'en marge de la cérémonie d'ouverture, le prix de l'entrepreneur de l'année a été décerné au CEO de la Startup InstaDeep, le Tunisien Karim Beguir, tandis que celui de l'ambassadeur de l'année a été remporté par l'ambassadrice de Tunisie en Norvège, Amel Ben Younes. Un troisième prix a été décerné au président du Groupe Azalai, Masadock Bally du Mali, désigné entrepreneur africain de l'année.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.