Afrique

Tunisie/ crise des déchets : Appel à une grève générale à Sfax le 10 décembre

- L'appel a été lancé par des organisations et représentants de la société civile pour protester contre la crise de l'accumulation des déchets qui dure depuis près de deux mois

Abdelrahman Fathy Ramadan Mohamed   | 29.11.2021
Tunisie/ crise des déchets : Appel à une grève générale à Sfax le 10 décembre

Istanbul

AA / Tunisie / Alaa Hammoudi

Des organisations nationales et des représentants de la société civile en Tunisie ont appelé, lundi, à une grève générale, le 10 décembre, dans le gouvernorat de Sfax (sud), en protestation contre la crise de l'accumulation des déchets qui dure depuis près de deux mois.

Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion de représentants d’ONG et de la société civile au siège régional de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (organisation patronale), selon un bref communiqué de la section de l'UTICA à Sfax publié sur sa page Facebook.

Les participants à la réunion ont décidé, lundi, la suspension de toutes les activités durant le jour de la grève, à l'exception des activités vitales (établissements scolaires et services publics).

La région d'"Agareb", dans le gouvernorat de Sfax, connaît des mouvements de protestation depuis plus de trois semaines, notamment aux alentours de la décharge d'"El-Gonna", où des affrontements avec les forces de sécurité ont eu lieu pour protester contre la réouverture de celle-ci, et pour dénoncer la mort d'un jeune homme lors de ces manifestations, ce que le ministère de l'Intérieur dément.

Depuis plus de deux semaines, des montagnes de déchets s'accumulent sur les routes et les rues de Sfax, sans compter la propagation d'odeurs désagréables et la prolifération d'insectes, faisant craindre la propagation d'épidémies.

Sfax est la plus grande ville économique du sud de la Tunisie, mais l'accumulation de plus de 28 mille tonnes de déchets, due à la fermeture par décision de justice de la principale décharge d'"Agareb", compromet toutes les activités vitales de la région.

La décharge de la ville a été fermée fin septembre en raison des protestations contre le déversement de déchets chimiques sur le site destiné aux déchets ménagers.

La Tunisie, qui compte environ 12 millions d'habitants, est généralement confrontée à des difficultés dans le traitement des déchets, car la plupart sont déversés dans des décharges ou brûlés, tandis que seule une petite quantité est recyclée, selon les organisations compétentes.


*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.