Afrique

Tunisie : Campagne de mobilisation pour des manifestations contre les décisions du président Kaïs Saïed

- Lancée sur les réseaux sociaux par des politiciens et des activistes tunisiens sous le titre "Citoyens contre le coup d'État"

Ekip   | 14.09.2021
Tunisie : Campagne de mobilisation pour des manifestations contre les décisions du président Kaïs Saïed

Tunisia

AA / Tunisie

Des politiciens et des activistes tunisiens ont lancé une large campagne sur les médias sociaux, sous le titre "Citoyens contre le coup d'État", appelant à manifester samedi prochain pour marquer le rejet des mesures exceptionnelles prises le 25 juillet écoulé par le président Kaïs Saïed, et pour mettre en garde contre le retour de la dictature dans le pays.

Jaouhar Ben M'barek, professeur de droit et ancien conseiller auprès du gouvernement tunisien, a appelé, dans un post qu'il a publié sur son compte Facebook, à mobiliser un grand nombre de citoyens pour manifester samedi prochain, 18 septembre.

Ben M'barek a invité à une mobilisation massive et à la préparation de la manifestation de samedi prochain dans toutes les régions du pays.

De son côté, le député démissionnaire du parti Qalb Tounes, Yadh Elloumi, a déclaré : "Il est temps pour nous de descendre dans la rue. Nous ne laisserons pas notre pays sous l'emprise d'un pouvoir individuel , et nous ne l'abandonnerons pas non plus à la faillite et à la dérive."

Quant à Hechmi Hamdi, fondateur du Parti de "la Volonté Populaire", il a écrit dans un post de soutien à la manifestation : "La Tunisie se trouve dans une situation politique et constitutionnelle anormale et malheureuse. Depuis plus de cinquante jours, tout le pouvoir est entre les mains d'un seul homme, Kaïs Saïed, qui a fait main basse sur les pouvoirs du gouvernement et a suspendu le Parlement. La situation économique et sociale est mauvaise, mais l'autocratie va l'aggraver. La pensée unique n'est pas la solution adéquate aux problèmes de notre pays. La Tunisie d'aujourd'hui est en marge de la loi et de la démocratie".

Riadh Chaibi, conseiller politique du président du Parlement Rached Ghannouchi, avait auparavant démenti "les rumeurs qui circulent sur les pages des réseaux sociaux faisant état de l'appel d'Ennahdha à organiser des manifestations dénonçant les mesures exceptionnelles prises par le président Saïd (le 25 juillet et reconduites sine-die le 24 août)"

Parmi les slogans qui seront brandis lors de cette manifestation : "A bas le coup d'Etat contre la constitution", "A bas l'état d'exception", "Non aux procès militaires", "La tyrannie fait le lit de la corruption".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.