Afrique

Trois chefs d'Etat africains à l'accueil du président Erdogan à Lomé, mardi

A la deuxième étape de sa tournée africaine entamée dimanche et qui devrait le conduire dans trois pays, l’Angola, le Togo et le Nigéria

Lassaad Ben Ahmed   | 19.10.2021
Trois chefs d'Etat africains à l'accueil du président Erdogan à Lomé, mardi

Togo

AA / Lomé / Alphonse LOGO

Lomé est la deuxième étape de la tournée africaine du président turc Recep Tayyip ERDOĞAN qu'il a entamée dimanche et qui le conduira en Angola, au Togo et au Nigéria.

C’est la première fois que le président turc foulera le sol du Togo.

D’après un communiqué de la présidence de la république togolaise, il répond à l’invitation du président togolais Faure Gnassingbé pour une visite d’amitié et de travail dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays.

Un entretien entre les deux chefs d’Etat turc et togolais est également prévu.

« Ils passeront en revue le partenariat entre Ankara et Lomé, ainsi que les perspectives de coopération entre les deux pays » indique le communiqué de la présidence de la République togolaise.

«Les deux dirigeants évoqueront des sujets d’intérêt commun liés à la lutte contre les menaces sécuritaires en Afrique et la gestion de la pandémie du coronavirus. Le séjour du Président de la République de Turquie au Togo sera également marqué par une séance de travail entre les délégations officielles des deux pays, suivie de la signature de plusieurs accords de coopération », affirme le même communiqué.

Mais le président turc Recep Tayyip ERDOĞAN ne trouvera pas seulement son homologue togolais à Lomé.

Faure Gnassingbé devrait être rejoint avant même son arrivée par deux autres chefs d’Etat d’Afrique. Il s’agit notamment de ceux du Libéria, George Weah, et du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Avec ces deux dirigeants africains, le président turc aura également un entretien.

Diplomatie, Economie et commerce, voilà les trois domaines centraux autour desquels seront axés la visite du président turc au Togo.

Mais le ministre togolais des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur a affirmé dans un entretien exclusif avec Anadolu que « l’économie occupera une place importante des discussions entre les deux parties ».

Il a aussi affirmé que cette visite est «une forme de reconnaissance des efforts que le gouvernement [togolais] déploie, sous l’impulsion du Président Faure Gnassingbé pour réformer son économie en vue de la rendre plus attractive et pour créer des opportunités d’investissement à travers les plans stratégiques que sont le Programme National de Développement (PND) et la Feuille de Route gouvernementale 2020-2025 ».

« C’est certainement aussi, … la reconnaissance du rôle actif qu’il joue dans la recherche de solutions à la situation sécuritaire difficile que connaît l’Afrique de l’Ouest », a -t-il ajouté.

A la veille de l’arrivée du président turc au Togo, plusieurs grands panneaux montrant les deux présidents ont été dressés sur des axes principaux de la capitale Lomé.

On y voit un seul message. « Ensemble, un monde plus juste est possible ». Et tout autour, il y a des drapeaux turcs entourés de ceux togolais, libérien et burkinabé.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın