Afrique

Soudan: libération de 21 victimes de la traite des êtres humains à Gedaref

-La police a déclaré qu'il s'agit de ressortissants d'un pays voisin.

Adel Abdelrheem Humaida Elfadol   | 29.07.2021
Soudan: libération de 21 victimes de la traite des êtres humains à Gedaref

Sudan

AA/Khartoum

Les autorités soudanaises ont annoncé, mercredi, avoir libéré 21 victimes de la traite des êtres humains en provenance d'un pays voisin, dans l'Etat de Gedaref à l'est du pays.

La police a déclaré, par voie de communiqué, qu'une équipe mobilisée sur le terrain dans l'État de Gedaref a réussi à libérer 21 personnes (migrants irréguliers dont la nationalité n'a pas été précisée) âgées entre 15 et 30 ans en provenance d'un pays voisin.

Le communiqué a, en effet, expliqué que la police a reçu des alertes faisant état de l'existence d'un "réseau criminel impliqué dans la traite des êtres humains", qui est parvenu à faire passer un groupe de personnes d'un pays voisin en empruntant la route nationale entre Gedaref et Khartoum.

Et la même source d'ajouter: "Une descente a abouti à l'arrestation des victimes uniquement qui ont été emmenées au département chargé des enquêtes, où des mesures judiciaires seront prises à leur encontre."

Par ailleurs, les autorités n'ont pas procédé à la libération des migrants en situation irrégulière et les ont transférés dans des centres gouvernementaux consacrés aux victimes de la traite des êtres humains.

Mercredi et jeudi derniers, les autorités ont annoncé la libération de 18 femmes victimes de la traite des êtres humains dans l'État de Gedaref, situé à la frontière de l'Éthiopie.

Le Soudan lutte contre la traite des êtres humains qui est dirigée par des gangs organisés très actifs sur ses frontières avec l'Éthiopie et l'Érythrée. Leur champ d'activité s'étend jusqu'à la frontière nord-ouest avec la Libye.

Le Soudan est considéré comme un point de passage pour les migrants clandestins, originaires en majorité des pays de la Corne de l'Afrique. Ils sont transportés vers des pays tels qu'Israël à travers le désert égyptien du Sinaï ou vers les côtes européennes via la Libye .

Cependant Il n'y a pas de statistiques officielles sur le nombre de migrants en situation irrégulière et celui des passeurs.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın