Afrique

Soudan : la Charte nationale entame un sit-in devant le siège du Parlement à Khartoum

- Le mouvement exige la dissolution du gouvernement et l'élargissement de la participation politique au sein de l'autorité de transition

1 23   | 21.10.2021
Soudan : la Charte nationale entame un sit-in devant le siège du Parlement à Khartoum

Sudan

AA / Khartoum

Le mouvement Charte nationale, l'une des composantes des forces de Liberté et de changement au Soudan, a annoncé, ce jeudi, un sit-in de ses partisans devant le siège du Parlement, à l'ouest de la capitale, Khartoum, pour exiger la dissolution du gouvernement de transition, dirigé par Abdullah Hamdok.

Le gouvernement Hamdok est le premier gouvernement depuis le début de la période de transition de 53 mois, entamée le 21 août 2019, et devrait se terminer par des élections au début de l’année 2024. Durant cette période, le pouvoir est partagé entre l'armée et les forces civiles (Déclaration de liberté et de changement) et les mouvements armés qui ont signé un accord de paix avec le gouvernement, le 3 octobre 2020.

La page Facebook "Sit-in to Reclaim the Revolution" affiliée au mouvement, a déclaré que "le sit-in du Palais présidentiel a été étendu avec succès pour inclure le Conseil législatif (Parlement)".

Les forces politiques soudanaises accusent la Charte nationale d'être soutenue par la composante militaire de l'autorité de transition pour affaiblir la composante civile, alors que le mouvement se déclare en faveur du "document constitutionnel" pour gérer la période de transition, après le renversement du président Omar el-Bechir (1989-2019).

Il y a une semaine, des partisans de la Charte nationale avaient organisé un sit-in devant le Palais présidentiel de Khartoum, pour exiger la reprise de la révolution, la dissolution du gouvernement et l'élargissement de la participation politique au sein de l'autorité de transition.

D'autre part, l'un des comités de résistance (qui avait participé aux manifestations contre el-Bechir) a fait savoir, ce jeudi, qu'après minuit, un groupe qui lui est affilié a fermé l’accès au Parlement, et mis en place une tribune devant la mosquée Nilein sur la rive ouest du Nil.

Le comité a ajouté, sur sa page Facebook : "Nous appelons tous les révolutionnaires à se rendre immédiatement au Parlement pour protéger la révolution."

L'Association des professionnels soudanais, le leader du mouvement de protestation, a appelé, mercredi, toutes les forces et tous les secteurs à participer aux manifestations du jeudi, et a identifié 13 revendications pour accomplir les impératifs de la révolution qui a renversé el-Bechir.

Parmi ces revendications, "abandonner le partenariat avec l'armée, remettre le pouvoir entre les mains des forces révolutionnaires, rejeter les coups d'État, liquider l'ancien régime (el-Bechir), parvenir à une paix globale, former le Conseil législatif (de transition) composé par les forces révolutionnaires, la remise des personnes recherchées à la Cour pénale internationale et l'adoption d'une loi unifiée pour les syndicats".

Plusieurs forces et partis ont annoncé leur participation à ces manifestations, dont principalement le mouvement de Liberté et de changement.

Le pays sera dirigé, pendant la période de transition, par un gouvernement civil et un Conseil de souveraineté (représentant la présidence) composé de 14 membres, 5 militaires, 6 civils et 3 mouvements armés qui ont signé l'accord de paix.

Depuis un mois, les tensions s'intensifient entre les composantes militaire et civile de l'autorité de transition, en raison de l'accusation soutenue par les chefs militaires contre les forces politiques (civiles) de ne rechercher que leurs intérêts personnels et d'être responsables des coups d'État dans le pays, et ce, après avoir déjoué une tentative de coup d'État militaire, le 21 septembre dernier.

Pendant 64 ans, le Soudan a été le théâtre de 3 coups d'État et de 8 tentatives ratées de coup d'État.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın