Afrique

Reprise du trafic aérien à l’aéroport de Mitiga à Tripoli après des heures de suspension

-L’administration de l’aéroport avait annoncé la suspension du trafic aérien après un bombardement qui a visé l’aéroport -Une source militaire au gouvernement libyen a indiqué que les milices de Haftar étaient derrière cette attaque

Mona Saanounı   | 18.02.2020
Reprise du trafic aérien à l’aéroport de Mitiga à Tripoli après des heures de suspension Photo d'archives

Trablus

AA/Tripoli/Walid Abdallah

L’administration de l’aéroport international de Mitiga, dans la capitale libyenne Tripoli, a annoncé, lundi, la reprise du trafic aérien à l’aéroport, après des heures de suspension à cause d’un bombardement mené par les milices de Khalifa Haftar.

Dans un bref communiqué, l’administration de « Mitiga » a souligné que « l’avion de Libyan Airlines décollera, dans quelques instants, en direction de l’aéroport international Tunis-Carthage à Tunis, après la reprise du trafic aérien à l’aéroport ».

Plus tôt dans la journée, l’administration de l’aéroport de « Mitiga » avait annoncé la suspension du trafic aérien, à cause d’un bombardement anarchique qui l’a visé.

« L’aéroport a été bombardé simultanément au décollage de l’avion de Libyan airlines, causant le retour de l’avion et la suspension du trafic aérien jusqu’à nouvel ordre », a ajouté l’administration.

Dans le même contexte, une source militaire au gouvernement libyen d’entente nationale a déclaré à Anadolu que les milices de Haftar étaient derrière ce bombardement.

Une conférence avait été tenue à Berlin, en janvier dernier, avec la participation de 12 pays et de 4 organisations internationales et régionales, et abouti à un communiqué final mettant en priorité la nécessité d’appliquer le cessez-le-feu en Libye, suivant une initiative turco-russe faite le 12 janvier.

Le communiqué final met également l’accent sur la nécessité de s’orienter vers un processus politique pour résoudre la crise.

Cependant, les forces du Général Khalifa Haftar continuent à violer le cessez-le-feu, quotidiennement, en menant des attaques contre Tripoli (ouest), siège du gouvernement d’entente, dans une campagne militaire qui se poursuit depuis le 4 avril 2019 pour prendre le contrôle de la capitale.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın