Afrique

RDC : Un financement de 2 millions USD du HCR et de ECW pour sauver l’éducation

- Face à l’escalade de la crise humanitaire à la frontière avec la Centrafrique

Fatma Bendhaou   | 22.04.2021
RDC : Un financement de 2 millions USD du HCR et de ECW pour sauver l’éducation

Kinshasa

AA / Yakoma / Pascal Mulegwa

La Directrice du fonds mondial Éducation sans délai (ECW), Yasmine Sherif, et le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, ont annoncé, jeudi, un financement d’urgence de 2 millions USD pour soutenir la réponse en éducation face à l’escalade de la crise humanitaire à la frontière de la République démocratique du Congo (RDC) et de la République centrafricaine.

« Le nouveau financement d’urgence offrira des possibilités d’apprentissage aux filles et garçons réfugiés et aux enfants des communautés d’accueil en République démocratique du Congo près de la frontière des deux pays », soulignent les deux organisations dans un communiqué conjoint au lendemain d’une visite sur terrain.

Plus de 90 000 Centrafricains ayant fui les violences qui ont entouré la présidentielle dans leur pays en décembre se sont réfugiés dans les provinces du Nord-Ubangi, Sud-Ubangi et Bas-Uele.

Une partie de ces personnes sont sur le site de réfugiés de Modale, situé à 30 km du chef-lieu du territoire de Yakoma dans la province de Nord-Ubangi en RDC.

« Ces filles et ces garçons réfugiés et leurs familles ont été confrontés à une violence terrible. Des milliers d’entre eux ont marché pendant des semaines, se cachant dans la forêt et cherchant désespérément à se mettre à l’abri. Nombre d’entre eux ont subi des violences ou en ont été témoins, et sont marqués par d’importants traumatismes », a déclaré la directrice d’ECW, Yasmine Sherif, lors de la visite à Modale à laquelle le correspondant de l’Agence Anadolu a pris part.

« Ils ont besoin de notre soutien de toute urgence. Nous appelons les donateurs à combler le manque de 4 millions USD, requis par le HCR pour assurer la réponse en éducation à cette crise oubliée. Ces filles et ces garçons sont parmi les plus laissés pour compte. Nous devons leur offrir dès maintenant l’espoir d’une éducation de qualité dans un environnement sûr pour qu’ils puissent survivre et bâtir un avenir meilleur. », a-t-elle ajouté.
« Nous saluons l’engagement d’Éducation sans délai à fournir des investissements ciblés pour soutenir la réponse à la crise des réfugiés centrafricains en République démocratique du Congo, notamment en renforçant le système d’éducation nationale en vue d’inclure les apprenants réfugiés d’une manière qui profite également aux enfants et aux jeunes de la communauté d’accueil », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

La RDC accueille sur son territoire un demi-million de réfugiés et dispose d’une population de près 5 millions de déplacés internes à cause des violences des groupes armés nationaux et rébellions étrangères, essentiellement dans sa partie orientale.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın