Afrique

RDC : Tshisekedi intransigeant sur l’état de siège dans l’Est

- "L’état de siège ne sera levé que quand les circonstances qui l’auront motivé disparaîtront", a déclaré le Président congolais

Fatma Bendhaou   | 21.09.2021
RDC : Tshisekedi intransigeant sur l’état de siège dans l’Est

Kinshasa

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa 

Le Président congolais Félix Tshisekedi a vanté, mardi, du haut de la tribune de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations-Unies, les mérites de l’état de siège décrété depuis plus de 4 mois dans deux provinces de l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le Président s’est voulu intransigeant sur la situation des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri placées sous état de siège. "L’état de siège ne sera levé que quand les circonstances qui l’auront motivé disparaîtront", a-t-il déclaré.

Cette mesure forte ayant concentré toute la gestion politique et administrative de deux provinces entre les mains des officiers de l’armée et de la police, “a permis la neutralisation de plusieurs centaines de miliciens”, a déclaré Tshisekedi.


Contre toute attente, il a fait état de la “réduction sensible des attaques” contre les civils alors que la société civile parle d’une montée sans précèdent des massacres. Il a affirmé que dans l’est de son pays, les terroristes « opèrent sous couvert des ADF ( Forces démocratiques alliés, NDLR) et des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR)”. “L'Afrique refuse de servir de base arrière au terrorisme”, a-t-il lancé.

Depuis la proclamation de l’état de siège, plus de 700 civils ont été tués dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, d’après la société civile et l’ONG américaine Human Rights Watch (HRW).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın