Afrique

RDC : onze civils tués dans une attaque en Ituri

- L'attaque a été attribuée à la Coopérative pour le développement du Congo (Codeco)

Lassaad Ben Ahmed   | 16.01.2022
RDC : onze civils tués dans une attaque en Ituri

Congo, The Democratic Republic of the

AA / Bunia / Pascal Mulegwa

Au moins 11 civils ont été tués dans une attaque à Kokonyange, une localité de la province de l’Ituri dans le Nord - Est de la République démocratique du Congo (RDC), par des miliciens la nuit de samedi à dimanche, selon les autorités locales.

« Les assaillants de la Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) et leurs alliés ont massacré des civils dans le village de Kokonyange. Le bilan provisoire est de 11 civils tués par balles et 10 blessés », a déclaré à l'Agence Anadolu Jonas Lemi, chef de la localité attaquée.

Les assaillants ont profité de l'absence des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) au village Kokonyange pour commettre leur crime, a-t-il indiqué.

Née dans la fièvre des tensions entre des ethnies en Ituri, vers 2017, la milice Codeco est accusée d’une salve de massacres dans la province de l’Ituri. Ses victimes se comptent chaque année par centaines, selon l’ONU, des milliers, d’après la société civile. La milice est accusée de massacrer essentiellement des membres des communautés Hema et Alur, mais prétend défendre la communauté Lendu.

La province de l’Ituri et sa voisine le Nord - Kivu ont été placées sous état de siège depuis 8 mois par le président Felix Tshisekedi, remplaçant les autorités civiles par des militaires et des policiers.

Cette mesure exceptionnelle est fortement critiquée par la société civile pour son bilan mitigé, marqué par l’accroissement des massacres des civils.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın