Afrique

RDC : les besoins humanitaires urgents suite aux combats entre soldats et M23 dans l’Est

Ekip   | 27.05.2022
RDC : les besoins humanitaires urgents suite aux combats entre soldats et M23 dans l’Est Photo d'archives

Kinshasa

AA/ Kinshasa/Pascal Mulegwa

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), s’est dit, « très préoccupée » par les besoins « urgents et importants » de plus de 72 000 personnes qui ont été déplacées par les combats qui opposent depuis plusieurs jours l'armée congolaise aux rebelles du M 23 dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Des milliers de personnes déplacées par les affrontements en cours peinent à trouver un abri et à se procurer des articles de première nécessité, ainsi qu’à trouver de la nourriture et de l’eau potable », a déclaré Shabia Mantoo, porte-parole du HCR.

« Certaines comptent sur la générosité de familles congolaises, d’autres ont trouvé refuge dans des écoles, des églises et des sites aménagés par les autorités pour ceux qui ont dû fuir l’éruption du volcan Nyiragongo en mai 2021 », a-t-elle ajouté.

« Les personnes déplacées sont exposées à une violence constante. Les champs et les commerces laissés à l’abandon risquent fort d’être pillés, ce qui met en péril leurs moyens de subsistance. Les femmes et les jeunes filles sont exposées aux violences sexuelles, notamment aux viols, ainsi qu’aux menaces physiques et aux extorsions par les parties au conflit », a-t-elle déploré.

De nombreux enfants ont été séparés de leurs familles. « Les combats surviennent au moment où les communautés précédemment déplacées par l’insécurité dans la région avaient timidement commencé à rentrer chez elles et à reconstruire leur vie. Ce cycle de violence et de déplacement forcé est une cause récurrente de danger et de désespoir », a-t-elle encore déclaré.

Les besoins dépassent largement l’aide disponible et l’accès humanitaire à la région est gravement entravé par la violence, d’après l’agence onusienne. Au moins 1,9 million de personnes sont déplacées dans le Nord-Kivu.

Dans son communiqué, le HCR requiert d’urgence 5 millions de dollars pour renforcer son action de protection et sa réponse humanitaire au Nord-Kivu. « Nos besoins financiers à travers la RDC restent très importants, avec seulement 16% des 225 millions de dollars nécessaires qui sont couverts », a souligné la porte-parole du HCR.

Avec 5,6 millions de déplacés internes, la RDC connaît la plus grave crise de déplacement interne en Afrique.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın