Afrique

RDC : des manifestations contre les Nations Unies dégénèrent dans l’Est, deux morts à Goma

- Les forces de l’ordre et l’armée se sont déployées dans le nord de Goma pour mettre fin aux violences.

Lassaad Ben Ahmed   | 12.04.2021
RDC : des manifestations contre les Nations Unies dégénèrent dans l’Est, deux morts à Goma

Congo, The Democratic Republic of the

AA / Goma / Pascal Mulegwa

Des manifestations contre la présence des Casques bleus dans l’Est de la République démocratique du Congo ont dégénéré, lundi, en affrontements entre jeunes divisés, après la mort de deux d’entre eux, dimanche, lors d’une nouvelle manifestation au Nord de la Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord - Kivu.

Lundi matin, la tension était vive dans le nord de Goma où 6 maisons ont été incendiées par des jeunes de la communauté Kumu (Hutu) accusant des membres de la communauté Nande d’avoir « fait tuer » deux des leurs, dimanche, pendant une manifestation contre la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO).

« Ce sont des jeunes de la communauté Kumu qui ont mis le feu dans les maisons des Nande les accusant d’avoir tué deux des leurs, hier dans la nuit. Maintenant, il y a une débandade totale », a témoigné un habitant joint par le site d’informations congolaises, "actualite.cd".

Les forces de l’ordre et l’armée se sont déployées dans le nord de Goma pour mettre fin aux violences, qui ont également causé d’importants dégâts matériels dont l’incendie des boutiques. Le gouverneur du Nord - Kivu, Carly Nzanzu, s’est déplacé dans cette contrée pour « dialoguer » avec la population, selon sa cellule de communication.

Une « autre lutte différente de celle réclamant la paix et le départ des Casques bleus » a été engagée au nord de Goma, a déploré dans un communiqué, le mouvement citoyen, lutte pour le changement (Lucha) à l’origine des manifestations au Nord - Kivu.

Le mouvement s’est, selon son communiqué, désolidarisé de tout « appel et acte violent propageant la haine tribale ».

Les manifestations contre les Casques bleus accusés de passivité face aux exactions des combattants du groupe armé d’origine ougandaise - Forces démocratiques alliés (ADF) - dans l’Est du territoire de Beni depuis 2014.

Les manifestations contre l’insécurité se sont poursuivies, lundi, à Butembo, près de Beni pour la huitième journée consécutive.

Des manifestants ont placé de gros arbres à certains endroits de la ville, selon des informations recueillies par l'Agence Anadolu.

Selon le mouvement citoyen Lucha, au moins trois personnes ont été tuées ces 4 derniers jours, dont une fille à Goma « qui ne manifestaient même pas ».

Les deux autre sont mortes victimes des balles de la police, selon le même mouvement qui se déclare « non - violent » et « non partisan ».

La présence de la mission onusienne est de plus en plus contestée en RDC. Les populations locales lui reprochent de n'avoir rien fait pour rétablir la sécurité.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın