Afrique

RDC : décès du chef des renseignements militaires au lendemain de sa suspension

Nadia Chahed   | 28.02.2020
RDC : décès du chef des renseignements militaires au lendemain de sa suspension

Kinshasa

AA / Kinshasa/ Pascal Mulegwa

Le chef des renseignements militaires de la République démocratique du Congo (RDC), le général-major Delphin Kahimbi, est mort, vendredi matin, à Kinshasa, à la suite d'une crise cardiaque, a-t-on appris de sa famille.

Officier congolais sous sanctions de l'Union européenne et des États-unis pour "violations des droits de l'homme", Delphin Kahimbi, proche influent de l'ex-président, Joseph Kabila "est mort vendredi à 09h après avoir eu une attaque cardiaque à la maison et transféré à l'hôpital", a déclaré à Anadolu, son épouse, Brenda Kahimbi.

Kahimbi, la cinquantaine, a été suspendu de ses fonctions jeudi par le conseil national de sécurité, qui l'auditionnait depuis une semaine sur ses déplacements et son absence prolongée au travail.

Un haut membre du conseil national de sécurité, a indiqué jeudi à Anadolu, que le général Kahimbi, était soupçonné d’avoir dissimulé des armes et de tentative de déstabilisation du pays.

Joint par Anadolu jeudi soir, Delphin Kahimbi a dénoncé dans un message "une affaire politique téléguidée depuis les capitales gérées par les impérialistes".

Kahimbi qui voulait se rendre en Afrique du Sud pour des soins, à la mi-février, s'est vu débarquer de l'avion par la Direction générale de migration (DGM).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın