Afrique

Ramtane Lamamra: La France devrait comprendre que l’Algérie n'autorisera aucune ingérence dans ses affaires intérieures

- Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, s’est exprimé, jeudi, dans la capitale italienne, Rome, où il s’est rendu dans le cadre de la 3ème réunion ministérielle Italie-Afrique

Barış Seçkin   | 07.10.2021
Ramtane Lamamra: La France devrait comprendre que l’Algérie n'autorisera aucune ingérence dans ses affaires intérieures

Roma

AA / Rome

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a déclaré, jeudi, que l'Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et n'autorisera aucune ingérence dans ses affaires intérieures, et que la France devrait comprendre cela.

Interrogé par l’Agence Anadolu (AA), Lamamra s’est exprimé au sujet des déclarations faites par le président français, Emmanuel Macron, concernant l’Algérie, ainsi que les prochaines élections en Libye et les relations entre l'Algérie et la Turquie.

"Je ne pense pas qu'une crise entre la France et l'Algérie, quelle qu'en soit la raison, affectera nos relations avec d'autres pays frères comme la Turquie. Nous avons un long passé difficile et complexe avec la France que nous avons toujours réussi à gérer jusqu'à présent. Nous avons toujours protégé notre réputation, nos droits et notre souveraineté auprès de la France ou de tout autre pays. Tous les partenaires, notamment la France, doivent comprendre que ; l'Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et ne permettra aucune ingérence dans ses affaires intérieures. Nous répondons donc fermement aux propos des autorités françaises que nous considérons comme inacceptable.", a-t-il affirmé.

Lamamra a en outre souligné qu’ils n’ont pas l'intention de gérer un conflit ou une crise avec leurs partenaires internationaux à travers les médias.

"Nous sommes prêts à travailler avec quiconque tant que notre indépendance, notre souveraineté et nos droits légitimes seront respectés. Autrement, nous sommes également prêts à lutter pour cela", a-t-il également ajouté.

- Élections en Libye

Par ailleurs, le ministre algérien a souligné que son pays est prêt à apporter tout son soutien dans la préparation et la tenue des élections qui seront organisées en Libye le 24 décembre prochain.

"Les relations entre la Turquie et la Libye sont sans aucun doutes très fortes. Nous espérons que tous les pays aideront les Libyens à se rassembler et à résoudre leurs conflits afin qu’ils aient aucune ingérence extérieure dans leurs affaires intérieures", a-t-il assuré.​​​​​​​

* Traduit du turc par Hilal Serefli Sari

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.