Politique, Afrique

Quinze pays regrettent la demande formulée par le Mali au Danemark de retirer son contingent du pays

- Dans un communiqué conjoint

Fatma Bendhaou   | 27.01.2022
Quinze pays regrettent la demande formulée par le Mali au Danemark de retirer son contingent du pays

Mali

AA/Bamako/Amarana Maiga

Quinze pays occidentaux engagés dans la lutte contre le terrorisme au Mali ont, dans un communiqué conjoint, regretté l'invitation des autorités maliennes au Royaume du Danemark à retirer son contingent déployé récemment dans le pays.

« Nous, partenaires internationaux engagés en soutien du Mali et de son peuple dans leurs efforts pour parvenir à une paix et une stabilité durables et dans la lutte contre le terrorisme, regrettons profondément la déclaration des autorités maliennes de transition, en date du 24 janvier, alléguant que le déploiement du contingent danois dans la Task Force Takuba est intervenu sans base légale et sans le consentement du gouvernement malien, et exigeant dès lors son retrait du territoire de la République du Mali » souligne-t-on dans le communiqué, consulté par l'Agence Anadolu.

Le gouvernement du Mali a expliqué que « ce déploiement est intervenu sans son consentement et sans considération du protocole additionnel applicable aux partenaires d'opération européens devant intervenir au Mali dans le cadre de la force "Takuba" lequel prévoit la conclusion d'un accord bilatéral entre le Mali et les pays partenaires ».

Le communiqué des quinze pays rappelle que tous les partenaires de la Task Force Takuba conduisent leur action conformément au cadre juridique solide qui a été agréé avec le gouvernement souverain du Mali, comprenant notamment une invitation formelle adressée par les autorités maliennes aux partenaires internationaux.

En outre, les signataires ont exprimé qu'« ils agissent en stricte conformité avec le droit international et national, dans le cadre du soutien qu’ils apportent aux forces armées maliennes et de leur engagement de longue date dans la lutte contre les groupes armés terroristes ».

Ils ont en outre rappelé que « les autorités maliennes ont envoyé une lettre d’invitation formelle au gouvernement du Danemark le 27 novembre 2019. La notification d’acceptation a ensuite été transmise par l’ambassade du Danemark à Bamako le 29 juin 2021 et signée le jour-même par le Protocole du ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale ».

Selon le document, « la présence de militaires danois sur le sol malien est donc légale, repose sur une invitation de la part des autorités de la République du Mali et respecte la procédure juridique agréée par les services juridiques des ministères maliens des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et de la Défense et des Anciens combattants ».

Les signataires du document sont l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, l'Estonie, la France, la Hongrie, l'Italie, la Lituanie, la Norvège, les Pays Bas, le Portugal, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Suède.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın