Afrique

Niger : Les mesures anti-Covid peu respectées lors de la célébration de l'Aïd El-Fitr

- Notamment le port du masque et la distanciation sociale

Fatma Bendhaou   | 12.05.2021
Niger : Les mesures anti-Covid peu respectées lors de la célébration de l'Aïd El-Fitr

Niger


AA/Niamey/Kané Illa
Le Niger a célébré, mercredi, la fête de l'Aïd El-Fitr consacrant la fin du mois de Ramadan. L'annonce de la célébration de cette fête a été faite par le Conseil islamique qui, à travers un communiqué publié mardi soir, a indiqué que le croissant lunaire a été aperçu dans plusieurs localités du Niger.

Dès les premières heures de la matinée du mercredi, les fidèles musulmans ont pris d'assaut les places consacrées à la grande prière. À Niamey la capitale, le président Mohamed Bazoum, les responsables des autres institutions de la République et les membres du gouvernement ont prié à la grande mosquée, communément appelée "mosquée Kadhafi" parce que construite par la Libye sous le régime de Mouammar Kadhafi.

La prière au niveau de cette mosquée a été retransmise en temps réel par la télévision publique. Malgré le contexte de la Covid-19, le correspondant de l'Agence Anadolu a constaté que les mesures de prévention contre cette maladie ont été très peu respectées, aussi bien au niveau de la grande mosquée qu'au niveau des autres places ayant accueilli les fidèles. C'est le cas notamment du port du masque et de la distanciation sociale.

Le même comportement a été observé lors des visites que les gens se rendent à domicile pour la présentation des vœux de "bonne fête", ainsi que les cérémonies de réjouissance organisées dans le cadre de la célébration de l'Aïd El-Fitr. Ni le port des masques, ni la distanciation sociale ne sont respectés, les gens se congratulant à travers de longues poignées de mains, sans se soucier d'utiliser du gel ou du savon.

Comme en 2020, le Niger célèbre l'Aïd El-Fitr de cette année dans un contexte marqué par la persistance de la pandémie de la Covid 19. En avril dernier, le gouvernement a même prorogé l'état d'urgence sanitaire décrété dans le cadre de la prévention de cette maladie. Le Niger a enregistré son premier cas le 9 mars 2020.

À la date du mardi 11 mai, le pays a enregistré 5324 malades, dont 192 décès.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın