Afrique

Mali : les banques suspendent leur grève

-Un accord a été trouvé sur les 3 points de revendication.

Lassaad Ben Ahmed   | 25.11.2021
Mali : les banques suspendent leur grève

Mali

AA / Bamako / Amarana Maiga

Le Syndicat national des assurances, banques et établissements financiers du Mali (Synabef) et la Fédération nationale du pétrole, commerces, assurances et banques (Fenpecab), ont annoncé, jeudi, la levée du mot d'ordre de grève de 72 heures reconductible qu'ils avaient entamée mardi sur l'ensemble du territoire national.

Cette levée de la grève est intervenue après plusieurs heures de négociations intenses avec l'Association professionnelle des banques et établissements financiers (Apbef), impliquant également le ministère du Travail et de la fonction publique et le ministère de l'Economie et des finances, a expliqué Hamadoun Bah, secrétaire général du Synabef.

Il a affirmé que les syndicats ont eu satisfaction sur les 3 points de revendication.

« Nous avons demandé la régularisation de la situation des prestataires/intérimaires ou gestion déléguée, et l'application du décret de 1971 sur le fonds social. Sur ces points un accord a été trouvé. Nous avons demandé une augmentation de 15 % de base salariale, nous avons obtenu 12 % avec une application différée, 10 % avec des rappels à compter de janvier 2021 et 2% à compter de 2023 », a déclaré Hamadoun Bah secrétaire général du Synabef.

La même source affirme que la grève de 72 heures entamée depuis mardi est levée et le travail reprend ce jeudi sur l'ensemble du territoire national aux heures habituelles.

L'Apbef a, pour sa part, rassuré lors de la signature du procès-verbal de conciliation que l'application de ces accords ne posera aucun problème.

« C'était un malentendu dans la famille, il faut le dire sur certains points nous nous n'étions pas compris mais aujourd'hui nous avons vu que rien ne vaut le dialogue. Des points de revendications avaient été présentés et nous avons trouvé des points d'accord sur l'ensemble de ces points de revendication. Le ministère du Travail et la direction nationale nous ont exhorté d'une application sans problème de cet accord qui a été obtenu », a expliqué Cheick Fantamady Keita Représentant de l'Apbef.

En outre, Cheick Fantamady Keita rassure que « le plus difficile c'était d'obtenir l'accord et son application ne posera aucun problème. Et d'ajouter que si nous sommes parvenus à ce procès-verbal de conciliation, c'est que les parties savent qu'elles peuvent les appliquer ».

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın