Afrique

Mali : le projet de création d'une école militaire adopté par le CNT

Nadia Chahed   | 24.09.2021
Mali : le projet de création d'une école militaire adopté par le CNT

Bamako

AA/Bamako/Amarana Maiga

Le Conseil National de Transition (CNT) a approuvé, jeudi, le projet de loi portant création d'une école de guerre au Mali.

Ce projet avait été adopté en Conseil des ministres le 25 août dernier.

Ce projet a été adopté par 100 voix pour, une contre et 0 abstention, a annoncé le CNT au terme d'une session plénière. Ce dernier jouant le rôle législatif de l'Assemblée nationale dissoute après le coup d'Etat du 18 août 2020.

Soulignant l'importance de ce projet, le ministre de la Défense et des anciens combattants, le Colonel Sadio Camara a déclaré que « la création de l'école de guerre nous rapprochera davantage de nos objectifs, permettant ainsi à nos forces de défense et de sécurité de disposer d'une école de formation capable de prendre en compte nos réalités ».

« La création de cette école voulue par les autorités de la Transition a pour vocation de renforcer l’arsenal sécuritaire national, notamment la formation des futurs cadres de l’armée malienne » a-t-indiqué.

Cette école de guerre, devra « assurer une formation de haut niveau aux officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité, armée, police, gendarmerie, mais aussi à certains cadres civils », a précisé le ministre malien.

Camara a, en outre, déclaré que cette école sera une plateforme pour développer les recherches sur les stratégies de défense et de sécurité, en collaboration avec le milieu universitaire.

« Les officiers qui en sortiront auront pour vocation d'occuper les plus hauts postes au sein de l’armée malienne, mais également dans les opérations internationales comme les missions onusiennes de maintien de la paix », a expliqué la même source.

De son côté le président de la Transition, Colonel Assimi Goïta avait indiqué lors de son adresse à la Nation que « cette école permettra de doter les forces de défense et de sécurité d'un outil efficace de réflexion, de recherches et d'analyses des questions stratégiques, une expertise indispensable pour faire face aux défis ».

Le coût du projet est estimé à 2,5 milliards de francs CFA (4, 472 millions de dollars), a indiqué le ministre de la Défense.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın