Afrique

Libye : Un civil tué et 3 enfants blessés par l'explosion de mines posées par la milice de Haftar

Une déclaration du Brigadier Abdul Hadi Dara, porte-parole de la salle des opérations conjointes à Syrte-Jafra, de l'Armée libyenne.

Mona Saanouni   | 17.06.2020
Libye : Un civil tué et 3 enfants blessés par l'explosion de mines posées par la milice de Haftar

Libyan

AA / Libye

Un civil a été tué et 3 enfants ont été blessés, mercredi, suite à l'explosion de mines posées par la milice du général renégat Khalifa Haftar à Syrte dans l'est de la Libye.

C'est ce qui ressort de la déclaration du Brigadier Abdul Hadi Dara, porte-parole de la salle des opérations conjointes à Syrte-Jafra, de l'Armée libyenne, sur la chaîne (privée) Libya Panorama.

Dara a souligné qu'un berger a été tué dans la région d'Om al-Khonfoss (est de Syrte), tandis que 3 enfants ont été blessés dans la région d'al-Zaafaran (ouest de Syrte) à la suite de l'explosion posée de la milice de Haftar.

Cela intervient après une conférence de presse tenue par des responsables libyens à Tripoli, pour passer en revue les opérations de déminage plantées par la milice au sud de Tripoli et les charniers découverts dans la ville de Tarhouna et ses environs.

En effet, le responsable du centre d'Aide aux victimes au sein de la cellule de déminage, Khaled al-Wadawi, a déclaré que les mines de Haftar ont causé 53 explosions, faisant 39 morts et 71 blessés, dont une petite fille.

Il a ajouté que 50 membres des équipes de déminage figurent parmi les blessés, soit 46% du total des victimes.

L’armée libyenne a réussi, le 4 juin courant, à libérer l’ensemble des régions que contrôlaient les milices de Haftar, à Tripoli siège du gouvernement.

Le lendemain, l’armée a libéré la ville de Tarhouna (90 km au sud-est de Tripoli), la ville de Béni Walid (180 Km au sud-est de la capitale) et les autres villes du littoral occidental ainsi que la base aérienne d’al-Wattiya et les localités d’al-Jabal al-Gharbi.

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a mené, depuis le 4 avril 2019, une attaque qui a finalement échoué à s'emparer de Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale. Au terme de cette agression, un nombre considérable de morts et de blessés ont été recensés parmi la population civile de la capitale, ainsi que d'importants dégâts matériels.

*Traduit de l'Arabe par Mona Saanouni




Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın