Afrique

Libye : les missions diplomatiques peuvent reprendre leurs activités depuis Tripoli

-Le ministre libyen de l'Intérieur, Fathi Bashagha, a souligné que "l'Administration générale de la protection des missions diplomatiques est prête à assurer la sécurité de leurs sièges et à protéger leurs employés".

Mourad Belhaj   | 16.07.2020
Libye : les missions diplomatiques peuvent reprendre leurs activités depuis Tripoli

Libyan

AA / Libye / Walid Abdallah

"Après avoir repoussé l'agression contre Tripoli et le retour progressif à la normalité dans ses quartiers, les missions diplomatiques peuvent désormais reprendre leurs activités en toute sécurité depuis notre capitale", a déclaré, mercredi sur Twitter, Fathi Bashagha, ministre de l'Intérieur du gouvernement libyen.

Le ministre a ajouté que "l'Administration générale de la protection des missions diplomatiques, avec tous ses officiers et affiliés, est pleinement préparée et prête à assurer la sécurité de leurs sièges et à protéger leurs employés ".

Le général renégat libyen, Khalifa Haftar, tente depuis des années de renverser l'accord de Skhirat, conclu sous l’égide des Nations Unies. Le 4 avril 2019, les milices de Haftar ont lancé une offensive visant à s’emparer de Tripoli (Ouest), le siège du gouvernement, pour être finalement boutés hors de la capitale par l'armée libyenne, le 4 juin 2020.

L'armée libyenne a remporté une série de victoires qui lui ont permis de libérer la région occidentale, à l'exception de Syrte, qu’elle s'apprête à libérer.

Ces victoires de l’armée ont suscité une intensification des appels au cessez-le-feu, contrairement au mutisme observé lorsque les milices de Haftar menaient leurs offensives contre les villes contrôlées par le gouvernement légitime de Tripoli.

*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.