Afrique

Libye : Les forces gouvernementales mènent 24 frappes aériennes contre la base de Wattia

Au cours des dernières 24 heures, et ont détruit des véhicules armés et des munitions appartenant aux milices de Haftar

Mona Saanouni   | 06.05.2020
Libye : Les forces gouvernementales mènent 24 frappes aériennes contre la base de Wattia

Libyan

AA/Libye / Walid Abdallah

Le gouvernement libyen a annoncé que 24 frappes aériennes ont été menées sur la base aérienne de Wattia depuis mardi matin jusqu'à mercredi à l'aube, grâce auxquelles des véhicules armés des milices du général putschiste Khalifa Haftar ont été détruits.

C'est ce qui ressort d'une déclaration faite par le porte-parole des forces gouvernementales, Mohamed Gnounou, publiée par le centre de médias de l'opération Volcan de la colère, mercredi.

Gnounou a ajouté que "les frappes aériennes ont été menées depuis mardi matin jusqu'à mercredi à l'aube contre la base aérienne al-Wattia à l'ouest de la capitale Tripoli".

Il a souligné que "ces frappes ont permis de détruire deux véhicules "Grad", un véhicule de munitions, des véhicules armés et des positions des milices de Haftar".

Mardi, les forces gouvernementales ont annoncé que "la base aérienne al-Wattia avait été suspendue militairement et qu'elle était toujours encerclée de tous les axes.

C'est ce qui ressort de la déclaration de Mustafa al-Majai, porte-parole de l'opération Volcan de la Colère à Anadolu Agency".

"Nos forces ont fait des progrès importants, en prélude de la reprise de contrôle totale de la base d'Al-Wattia", a indiqué al-Majai.

Mardi à l'aube, les forces gouvernementales libyennes ont entamé une opération militaire pour libérer la base aérienne d'al-Wattia, quelques jours après l'avoir encerclée.

"L'armée libyenne a entièrement encerclé la base aérienne d'al-Wattia et l'a rendue inutilisable, "la base ne représente plus une menace", selon al-Majai.

Il a rapporté que l'opération visant à saisir la base des milices fidèles au général à la retraite, Khalifa Haftar, avance vers ses objectifs, comme prévu.

"Certains de nos soldats sont tombés en martyrs, lors d'une attaque aérienne par des avions de combat des Émirats arabes unis, qui ont décollé de la base aérienne d'Al-Jufra", a-t-il déploré.

Il n’a pas divulgué le nombre des martyrs, soulignant cependant que la base aérienne d’Al-Wattia était hors service, et que les milices de Haftar ne pouvaient plus l’utiliser.

Plus tôt dans la journée de mardi, le commandant de la base aérienne al-Wattia, affiliée aux troupes du général putschiste Khalifa Haftar, a été éliminé lors de l'opération.

Après l'éviction du défunt dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, en 2011, le gouvernement libyen a été fondé en 2015, dans le cadre d'un accord politique sous la direction de l'Organisation des Nations unies.

Depuis avril 2019, le gouvernement est attaqué par les forces du général à la retraite, Khalifa Haftar, basées dans l'est de la Libye, et plus de mille personnes ont été tuées dans les violences.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın