Afrique

Le président du parlement tunisien approuve l’envoi d’une unité militaire en Centrafrique

Pour participer à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République Centrafricaine, selon un communiqué du parlement.

Majdi Ismail   | 25.11.2020
Le président du parlement tunisien approuve l’envoi d’une unité militaire en Centrafrique

Tunisia

AA/ Tunis

Le président du parlement tunisien, Rached Ghannouchi, a approuvé, mercredi, la participation d’une unité militaire tunisienne, dans la Mission onusienne pour le maintien de la paix en République centrafricaine.

C’est ce qui ressort du communiqué de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) (Parlement), à l’issue de la rencontre, tenue mardi au siège du parlement, entre le président de l’ARP, Rached Ghannouchi, et le ministre tunisien de la Défense nationale, Brahim Bartagi.

« La participation de la Tunisie, à la Mission des Nations Unies en République centrafricaine, a été approuvé conformément aux dispositions de l’article 77 de la Constitution, concernant l’envoi de troupes à l’étranger », peut-on lire dans le texte du communiqué.

Le communiqué précise que « le ministre de la Défense, a présenté au président du Parlement le décret présidentiel relatif au déploiement d’une unité d’hélicoptères en République centrafricaine, sous le drapeau des Nations Unies ».

« La participation des missions tunisiennes dans ce genre d’opération, permet de renforcer les capacités de l’armée nationale et de développer son expertise militaire », a assuré Bartagi.

De son côté, le président de l’ARP a fait valoir le degré de promptitude de l’institution militaire et son soutien permanent aux efforts de l’Etat, pour protéger et défendre la patrie.

Rached Ghannouchi, a souligné l’appui du parlement et son soutien aux missions de maintien de la Paix.

« La participation de la Tunisie à cette mission onusienne, est à même de consolider les relations entre la Tunisie et les pays africains », a déclaré Ghannouchi.

L’article 77, relatif aux prérogatives du Président de la République, stipule qu’il appartient à ce dernier d’envoyer des troupes à l’étranger après l’accord du Président de l’Assemblée des représentants du peuple (Parlement) et du Chef du Gouvernement.

L’application de la décision, exige que l’ARP se réunisse pour en délibérer et voter sur celle-ci, dans un délai ne dépassant pas les 60 jours, à compter de la date de la décision d’envoi des troupes, ce qui n’a pas encore été fait, jusqu'à là.

En 2014, le Conseil de sécurité, a approuvé le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), qui a pour tâche d’appuyer le processus de transition dans le pays, de renforcer la primauté de la loi, et de soutenir les opérations de désarmement.

La MINUSCA compte 11 820 personnes, dont 10 000 militaires, et 1820 policiers.


Traduit de l’arabe par Majdi Ismail


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.