Afrique

Le PM soudanais, Hamdok : "Nous sommes attachés à la paix, à la démocratie et à la liberté"

- Le mouvement Charte nationale exige la dissolution du gouvernement et l'élargissement de la participation politique au sein de l'autorité de transition

1 23   | 21.10.2021
Le PM soudanais, Hamdok : "Nous sommes attachés à la paix, à la démocratie et à la liberté"

Sudan

AA / Khartoum

Le Premier ministre soudanais, Abdullah Hamdok a annoncé son adhésion à la paix, la démocratie, la liberté, la paix et la justice.

Hamdok a écrit sur sa page Facebook, jeudi : "Vive la glorieuse mémoire d'octobre, inspirant les générations et leur rappelant, génération après génération, ce à quoi, les martyrs et leurs compagnons révolutionnaires se sont dressés, dans chaque révolution dans notre pays."

Le 21 octobre 1964 éclate une révolution qui a renversé le régime de feu le Président soudanais, le général Ibrahim Abboud.

Le Premier ministre soudanais a ajouté : "À chaque mois d’octobre, nous sommes encore plus engagés en faveur du caractère pacifique, de la démocratie, de la liberté, de la paix et de la justice."

Le discours de Hamdok a précédé les manifestations attendues ce jeudi 21 octobre, pour exiger un régime civil, mettant fin au partenariat avec les militaires au sein de l'autorité de transition, pour achever une transition démocratique pacifique et pour rejeter les appels du mouvement de la Charte nationale et de la composante militaire au pouvoir, de dissoudre le gouvernement, et d'en former un autre.

Depuis un mois, les tensions s'intensifient entre les composantes militaire et civile de l'autorité de transition, en raison de l'accusation soutenue par les chefs militaires contre les forces politiques (civiles) de ne rechercher que leurs intérêts personnels et d'être responsables des coups d'État dans le pays, et ce, après avoir déjoué une tentative de coup d'État militaire, le 21 septembre dernier.

Pendant 64 ans, le Soudan a été le théâtre de 3 coups d'État et de 8 tentatives ratées de coup d'État.

Depuis le 21 août 2019, le Soudan vit une période de transition de 53 mois qui devrait se terminer par des élections au début de l’année 2024. Durant cette période, le pouvoir est partagé entre l'armée, les forces civiles et les mouvements armés qui ont signé un accord de paix avec le gouvernement, le 3 octobre 2020.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.