Afrique

La Tunisie, le Tchad et la Guinée suspendus des instances de l’Assemblée parlementaire francophone

- « A la suite de l’évolution de la situation dans ces trois pays », affirme l'APF

Fatma Bendhaou   | 14.10.2021
La Tunisie, le Tchad et la Guinée suspendus des instances de l’Assemblée parlementaire francophone

Tunisia


AA/ Tunis

La Tunisie, le Tchad et la Guinée ont été suspendus des instances de l’Assemblée parlementaire francophone (APF), a annoncé l’APF dans un communiqué publié sur son site officiel.

Cette mesure a été prise à l’issue de la réunion tenue mardi en visioconférence sous la présidence de Francis Drouin, premier vice-président de l’APF. Une réunion qui a rassemblé plus d’une vingtaine de parlementaires francophones issus de quatre continents, et qui a été consacrée à l’état de la démocratie dans l’espace francophone.

« Après avoir échangé sur les missions de bons offices parlementaires au Liban, au Mali et en Arménie, les membres du Bureau ont passé en revue les situations politiques au sein de l’espace francophone et pris acte de la suspension de facto des sections tchadienne, guinéenne et tunisienne des instances de l’APF à la suite de l’évolution de la situation dans ces trois pays », affirme-t-on dans le communiqué, consulté par l’Agence Anadolu.

Mardi, les représentants des Etats et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont décidé de reporter d’un an le 18e Sommet de la Francophonie, prévu initialement en novembre prochain à Djerba, afin de permettre à la Tunisie, d’après un communiqué publié le soir même, « de pouvoir organiser cette instance importante dans les conditions les plus optimales ».

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın