Économie, Afrique

La faiblesse de la demande intérieure réduit le déficit commercial de la Tunisie en 2020

- De 34,5 % en 2020 par rapport à l'année précédente.

Mounir Bennour   | 12.01.2021
La faiblesse de la demande intérieure réduit le déficit commercial de la Tunisie en 2020

Tunisie

AA / Tunisie / Aisha Yahyaoui

La faiblesse de la demande de consommation intérieure a réduit le déficit total de la balance commerciale tunisienne (qui est la différence entre la valeur totale des exportations et celle des importations), de 34,5% en 2020 par rapport à l'année précédente.

L'Institut national des statistiques a rapporté ce mardi, que le déficit commercial du pays était tombé à 12,7 milliards de dinars (soit 4,72 milliards de dollars) en 2020, contre les 19,4 milliards de dinars (soit 7,19 milliards de dollars) en 2019.

La demande de consommation intérieure, en Tunisie comme à l'international, a été affectée par les mesures de confinement et de la fermeture de la plupart des installations vitales, et ce, afin de prévenir la propagation de la pandémie de coronavirus, entraînant une chute des prix des produits de base, due à une baisse de la consommation, et notamment des prix de l'énergie.

Les importations tunisiennes de l'étranger ont diminué de 18,7 % l'an dernier, sur une base annuelle, pour atteindre 51,4 milliards de dinars (soit 19,0 milliards de dollars américains).

En ce qui concerne la valeur des exportations tunisiennes, elle a aussi diminué de 11,7 % à 38,7 milliards de dinars (soit 14,3 milliards de dollars).

La baisse des exportations est due au recul de la plupart des secteurs, à l'exception du secteur des produits agricoles et alimentaires, qui lui, a augmenté de 12 %.

le recul des importations a été attribuée à la baisse des importations de matériaux d'équipement de 24,6 %, de matières premières et semi-finies de 14,5 % et de matières énergétiques de 37,2 %.

Le déficit de la balance commerciale, hors secteur énergétique, a atteint les 8,55 milliards de dinars (soit 3,16 milliards de dollars), sachant que le déficit de la balance énergétique s'est élevé à 4,2 milliards de dinars (soit 1,55 milliard de dollars) en 2020.

*Traduit de l'arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın