Afrique

La Centrafrique face à des besoins humanitaires "inédits", avertit le PAM

Fatma Bendhaou   | 05.07.2022
La Centrafrique face à des besoins humanitaires "inédits", avertit le PAM

Cameroon

AA / Peter Kum

La République centrafricaine (RCA) est confrontée à une grave crise alimentaire, a averti, mardi, le Programme alimentaire mondial (PAM) indiquant qu’il s’attendait à une dépendance continue à l’égard de l’aide humanitaire en 2022 et 2023.

« La République centrafricaine fait face à des besoins humanitaires inédits, et la sécurité alimentaire se détériore », a déclaré, mardi, Tomson Phiri, porte-parole de l'organisme onusien, lors d'une conférence de presse à Genève.
Le pays « rejoint ainsi la liste des pays qui comptent la plus forte proportion de populations en situation d’insécurité alimentaire aiguë, comme le Yémen, le Soudan du Sud et l’Afghanistan », a souligné Phiri.
D'après le PAM, près de la moitié de la population centrafricaine, soit 2,2 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë élevée entre avril et août 2022, selon la dernière mise à jour de la classification intégrée des phases de sécurité alimentaire (IPC).
Cette situation est notamment due à l'insécurité persistante, aux déplacements de populations dans le pays et au conflit armé interne qui a débuté en 2013 et se poursuit.
« Au-delà de ces chocs, il existe des facteurs structurels tels que la forte croissance démographique, la pauvreté généralisée, le sous-emploi et la dégradation de la base de ressources agroécologiques qui contribuent à une détérioration progressive des moyens de subsistance et de la sécurité alimentaire », a ajouté Phiri.
L’ONU a aussi estimé que la crise ukrainienne a un effet « dévastateur » sur les conditions de vie en RCA, avec « un risque de situation d’urgence ».

Le PAM a constaté sur le terrain que la hausse du prix du carburant et des denrées alimentaires, ainsi que la dégradation des conditions de vie due à l’inflation sont inévitables.
Par conséquent, « une forte augmentation des prix de certains produits de base est attendue en RCA d’ici août 2022 », a prévenu l’ONU.
Le Programme alimentaire mondial craint que la crise du carburant en cours en RCA n’aggrave encore la situation de la sécurité alimentaire.
Face à cette augmentation du coût de ses opérations sur le terrain, le PAM réclame des « financements immédiats » à hauteur de 68.4 millions de dollars.
« Les besoins surpassent les ressources que nous avons à disposition », a déclaré Tomson Phiri. « Si nous n'avons pas d'argent, nous devrons prendre la nourriture de ceux qui sont affamés, et la donner à ceux qui le sont encore plus. Ce n'est pas une situation désirable ».
Selon les projections faites fin 2021 par la Banque mondiale, environ 70% de la population centrafricaine devrait vivre dans l'extrême pauvreté cette année.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın