Monde, Économie, Afrique

La Banque Mondiale accorde un financement de 415 millions de dollars à Madagascar

- En appui au plan de redressement post-cyclonique, dont le coût s'élève à près d'un milliard de dollars.

Lassaad Ben Ahmed   | 20.04.2022
La Banque Mondiale accorde un financement de 415 millions de dollars à Madagascar

Madagascar

AA / Antananarivo / Sandra Rabearisoa

La Banque mondiale a accordé à Madagascar un financement de 415 millions de dollars pour des projets de redressement post-cyclonique, a-t-on appris de source officielles, mercredi.

Le financement a été accordé à l'occasion de la visite à Washington d'une délégation malgache conduite par le président Andry Rajoelina, pour participer aux réunions de printemps de la Banque Mondiale et du FMI.

A cet effet, le Président de la République Andry RAJOELINA a rencontré le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, et la directrice Générale du Fonds Monétaire International, Kristalina GEORGIEVA le 18 avril.

Ce fut l’occasion pour le Chef de l’Etat malgache de présenter le Plan de redressement post-cyclonique qui inclut la mise en œuvre de différents projets liés à différents secteurs comme les Infrastructures, l’Énergie, l’Agriculture, la Protection Sociale, l’Eau, l’Habitat, l’Éducation, la Modernisation de la gestion de finances publiques et la Santé.

Le coût total de la mise en œuvre de ce plan est estimé à 978 664 237,95 dollars, selon un communiqué conjoint de la Présidence et de la Banque Mondiale.

En réponse au plaidoyer du Président de la République, la Banque mondiale a annoncé l’octroi de 415 millions de dollars, afin d’appuyer Madagascar dans la mise en œuvre de ce plan stratégique.

Pour rappel, la Grande île a été frappée par 5 cyclones et tempêtes tropicales, et ce, en moins d’un mois.

Par ailleurs, le Gouvernement Malgache et la Banque Mondiale ont signé deux projets récemment approuvés pour Madagascar, à hauteur de 534,9 millions de dollars.

La cérémonie de signature a été présidée par le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, et le vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique orientale et Australe, Hafez Ghanem.

« La signature de ces deux projets confirme non seulement le dynamisme de la coopération entre Madagascar et la Banque Mondiale, mais témoigne surtout de votre intérêt et l’implication de votre institution dans le développement de notre pays », a déclaré le Président Andry Rajoelina.

Le premier projet dénommé « Connecting Madagascar for Inclusive Growth » à hauteur de 400 millions de dollars, vise à améliorer la connectivité, la résilience et la gestion des routes principales dans certaines zones rurales de Madagascar, notamment dans le Sud.

Le projet financera la réhabilitation et le revêtement d’un tronçon de 100 km de la RN31 entre Mangoaka et Bealanana et de 400 km de la RN10.

Le second projet s’intitule « préparation à la pandémie et de prestation de services de santé de base » à hauteur 134,9 millions de dollars, et reçoit l'appui de l’Association Internationale de développement (IDA) et le Mécanisme de financement mondial pour les femmes, les enfants et les adolescents (Global Financing Facility ou GFF).

Il permettra au pays de mieux faire face à la pandémie du Covid-19 tout en améliorant la prestation de services de santé de base et la qualité des soins.

« Madagascar a subi de plein fouet l’impact de la pandémie de Covid-19. La Banque mondiale a travaillé aux côtés du Gouvernement et de la population Malagasy, pour soutenir les efforts de redressement durant cette période, et s’engage en outre à accompagner le pays pour renforcer son système de santé face aux futures pandémies », a déclaré Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique orientale et Australe.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın