Économie, Afrique

La BAD accorde à la Centrafrique un don de 254 millions d'euros

- Pour le développement du corridor de transport multimodal Pointe Noire-Brazzaville-Bangui-Ndjamena.

Lassaad Ben Ahmed   | 30.11.2021
La BAD accorde à la Centrafrique un don de 254 millions d'euros

Central African Republic

AA / Peter Kum

Le gouvernement centrafricain et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont signé, lundi 29 novembre à Bangui, un protocole d’accord de don d’un montant de 167 milliards de FCFA (environs 254 millions d’euros), dans le cadre du projet de développement du corridor de transport multimodal Pointe Noire-Brazzaville-Bangui-N'djamena.

Ce projet de financement qui a été « négocié et obtenu » de la BAD par le gouvernement centrafricain, est « un intégrateur qui va largement contribuer au désenclavement de la RCA », a souligné la présidence centrafricaine (La Renaissance) dans un communiqué.

Les autorités centrafricaines ont souligné que ce projet intégrateur a été mis en œuvre grâce au concours de la République du Congo qui a obtenu un financement de 175 milliards de FCFA (environs 266 millions d’euros) de la BDEAC (Banque de développement des États de l'Afrique centrale) pour la réalisation du tronçon Pointe Noire-Brazzaville et Brazzaville-Gouga (frontière de la RCA).

Le directeur général Afrique Centrale de la BAD, Serge N’Guessan qui a signé le protocole d’accord, a affirmé selon la présidence centrafricaine que ce projet aura un impact direct sur 120 000 personnes et permettra la hausse du volume des marchandises franchissant les frontières centrafricaines de 237 050 tonnes à 276 140 tonnes (RCA-CONGO).

Et d'ajouter : « Les coûts de transport de marchandises sur ce corridor vont représenter moins de la moitié de ceux pratiqués aujourd’hui sur d’autres corridors ».

Selon Bangui, ce financement de cette institution panafricaine est de loin « le plus grand cadeau que la RCA ait eu en matière du financement des infrastructures en 63 ans d’indépendance ».

Ce projet intègre d’autres initiatives importantes du gouvernement centrafricain, telles que la construction d’un centre de cardiologie à Bangui pour un montant de 10 millions de dollars, la construction de 30 Km de pistes rurales, du siège de l’association des femmes entrepreneures de Centrafrique, de cinq écoles, de cinq centres de santé, de cinq marchés ruraux et l’acquisition d’équipements de production pour les groupements agricoles.

En RCA, la BAD a financé plusieurs projets, dont la nouvelle centrale hydroélectrique de Boali 2 d'une capacité de 10 MW au profit de l'entreprise Energie Centrafricaine (ENERCA).

Elle a aussi financé d’autres projets en cours de réalisation comme la Dorsale à fibre optique, composante RCA co-financée avec l’Union européenne, la construction du "data-center" et du centre de formation digitale de l’Université de Bangui, les travaux de construction et de modernisation de l’aéroport de Bangui-M'Poko.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın