Afrique

Est de la RDC : 8 personnes tués par des hommes armés au Nord - Kivu

- Depuis le début des récentes violences entre communautés, dimanche, au moins 15 personnes ont été tuées par armes blanches et armes à feu parmi les communautés Hutu et Nande.

Lassaad Ben Ahmed   | 28.10.2020
Est de la RDC : 8 personnes tués par des hommes armés au Nord - Kivu

Congo, The Democratic Republic of the
AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Au moins (8) personnes, dont six (6) d'une même famille, ont été tuées par des hommes armés dans la nuit de mardi à mercredi au Nord-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les victimes ont été abattus dans la localité de Katoro « par des hommes armés que nous assimilons aux miliciens » Hutu Nyatura, a déclaré à l'agence Anadolu Justin Mukanya, administrateur du territoire de Rutshuru, dont une grande partie avait été investie par le parc national des Virunga.

Ces miliciens sont accusés depuis plusieurs mois d’être impliqués dans des meurtres des membres de la communauté Nande dans la chefferie de Bwisha, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.
Tout en confirmant le bilan des autorités, le député Élie Nzaghani, élu du territoire de Rutshuru a fait état de « conflits entre communautés » qui nécessite la tenue d’un « dialogue social ».

Depuis le début des récentes violences entre communautés, dimanche, au moins 15 personnes ont été tuées par armes blanches et armes à feu parmi les communautés Hutu et Nande ainsi qu'une dizaine de blessés, selon un bilan de la société civile locale.

Les autorités provinciales ont dépêché une mission mixte qui a fini par amener les belligérants à la signature d’un acte d'engagement entre les membres des communautés précitées qui ont juré de « vivre en parfaite harmonie ».

Les conflits inter-ethniques font partie des maux qui alimentent les violences armées dans l’Est congolais.
Dans la province voisine du Sud - Kivu, des violences impliquent depuis plusieurs mois des groupes armés proches des communautés Banyamulenge, d’une part, et des Bembe, Fuliro, d'autre part, qui se considèrent comme étant des « autochtones ». Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın