Afrique

Centrafrique : deux soldats centrafricains tués et quatre mercenaires russes blessés dans une attaque

-L'attaque a été attribuée à des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

Lassaad Ben Ahmed   | 20.09.2021
Centrafrique : deux soldats centrafricains tués et quatre mercenaires russes blessés dans une attaque

Central African Republic

AA / Peter Kum

Deux soldats centrafricains ont été tués et quatre mercenaires russes blessés dans une attaque contre une position de l’armée centrafricaine près de Kaga-Bandoro, dans le centre du pays, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

« La ville de Kaga-Bandoro, chef-lieu de la préfecture de la Nana-Gribizi a été secouée », dimanche 19 septembre, par « une attaque des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) contre une position des Forces armées centrafricaines (Faca) et de leurs alliés russes dans le village Kakomalé sur l’axe Grevaï », a rapporté le journal local "Corbeau News" (Indépendant).

« Le combat entre les rebelles et l’armée était très violent. Nous avons perdu deux de nos soldats et quatre de nos alliés, dont des instructeurs russes, ont été grièvement blessés. Les victimes ont été évacué par hélicoptère sur Bangui », a souligné à l’Agence Anadolu, Abdoulaye Mahamat, préfet de Nana Gribizi.

D’après "Corbeau News", les rebelles ont surpris les soldats centrafricains sur trois de leurs positions.

L’attaque a été repoussée par l’armée centrafricaine et ses alliées qui ont repris le contrôle de la localité.

« Les rebelles ont dû se retirer après avoir détruit le poste de contrôle érigé par les Faca et les mercenaires russes dans ce village », a relevé le journal.

Cette nouvelle attaque des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement à Kaga-Bandoro, a provoqué une panique au sein de la population.

« Depuis dimanche, plusieurs personnes se sont cachées dans les brousses. Elles ont peur que les rebelles pourraient revenir pour d’autres attaques. Les commerces sont fermés et aucune personne n’est sortie ce lundi pour aller au champ », a expliqué à Anadolu, Enoch Nago Ngoya, président de l’Association des déplacés Kaga-Bandoro.

La ville de Kaga-Bandoro, située à 300km au nord de Bangui et contrôlée depuis 2014 notamment par le chef rebelle Mahamat Alkatim, du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), a été reprise, le 12 avril dernier par les forces armées centrafricaines.

Après cinq ans d’absence, les Faca étaient brièvement revenues dans la zone en 2019 après la signature de l’accord de paix centrafricain, conclu début février de la même année entre le gouvernement et quatorze groupes armés.

Point de passage important de la transhumance, la localité de Kaga-Bandoro accueille le plus grand marché de bétail de Centrafrique.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın