Afrique

Cameroun / Crise anglophone : trois gendarmes tués dans le Nord-Ouest

Nadia Chahed   | 03.12.2021
Cameroun / Crise anglophone : trois gendarmes tués dans le Nord-Ouest Photo d'archives

Cameroon

AA/Cameroun/Peter Kum

Trois gendarmes camerounais ont été tués vendredi par des séparatistes dans une localité du Nord-Ouest, l'une des deux régions anglophones du Cameroun où la violence s'est accrue ces dernières années, a appris l'agence Anadolu des autorités locales.

Trois éléments de la gendarmerie camerounaise ont été tués vendredi à Jakiri dans la région du Nord-Ouest, a affirmé à Anadolu, le maire de la localité.

« Dans les premières heure de vendredi, un groupe armé séparatiste a attaqué le poste de l’armée stationné au marché de Jakiri », a précisé le maire, Wirngo Buba Kibo.

« Après quelques minutes d’affrontements, les séparatistes se sont retirés. Quand la population est arrivée sur les lieux de l’attaque, elles ont découvert les corps de trois gendarmes dans une mare de sang », a précisé le maire de Jakiri.

L’attaque a d’ailleurs été revendiquée par les séparatistes qui ont présenté sur les réseaux sociaux le matériel militaire qu’ils ont récupéré lors de l’attaque.

Le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les deux régions anglophones sur les dix que compte le Cameroun, sont confrontées à une grave crise sécuritaire depuis fin 2016 qui a dégénéré en conflit armé il y a près d'un an.

Depuis fin 2017, au moins 300 cas d'assassinats de militaires et de policiers ont été imputés aux séparatistes anglophones, selon un décompte d’Anadolu fait sur la base des déclarations officielles.

D'autres observateurs évoquent un bilan plus lourd. Le nombre de morts chez les civils et séparatistes reste difficile à établir.

Plusieurs centaines de civils auraient perdu la vie dans ce conflit, selon des ONG, mais le nombre de victimes enregistrées du côté des séparatistes armés reste inconnu.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın